InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Documentation > Travaux de recherche > Thèses et mémoires en cours de réalisation > Thèse : « Les "mineurs isolés étrangers" à la rencontre de l’institution. Le (...)

Thèse : « Les "mineurs isolés étrangers" à la rencontre de l’institution. Le prix du jugement » (titre provisoire)

Publié le mardi 12 août 2014 , mis à jour le lundi 5 janvier 2015

Auteur : Noémie PATÉ

Doctorante en Sociologie à l’Institut des Sciences sociales du Politique,
Université Nanterre/ENS Cachan

Inscription en thèse depuis janvier 2013.

« Les "mineurs isolés étrangers" à la rencontre de l’institution. Le prix du jugement » (titre provisoire)

Sous la direction d’Elisabeth Claverie

PROJET DOCTORAL

Il est apparu judicieux d’opter pour une approche méthodologique au plus proche de l’interaction première entre le mineur isolé et l’institution. De fait, mon terrain (une structure de France terre d’asile en charge de l’évaluation et de l’orientation des mineurs) m’a permis d’observer une tentative de mise en valeur de la parole de ces acteurs, dans un contexte institutionnel bien souvent déshumanisant. Témoin de la rencontre de leur subjectivité et du monde social dans lequel ils arrivent soudain, il est intéressant de comprendre leurs perceptions et représentations de leurs expériences et des nouvelles contraintes qui définissent leur situation actuelle.

Du processus de subjectivation des normes institutionnelles par les mineurs isolés, j’ai tiré l’un des enjeux principaux de ma recherche : la mise en lumière d’une confrontation entre leur passé et la reconstruction narrative de ce passé comme signe de l’apprentissage et de l’acquisition des « bonnes » justifications, et des capacités d’anticipations des attentes normatives de l’institution. Toutefois, les divergences entre les narrations des mineurs et les attentes de l’institution restent fortes et sont révélatrices.

Dans ce processus de négociation avec autrui, le jeune, qui ne maîtrise pas les normes implicites de son nouvel interlocuteur, ne parvient pas toujours à stabiliser la construction de son image de soi. C’est donc au cœur même de l’interaction avec autrui qu’il est possible d’observer des ruptures identitaires parfois violentes.

La question du jugement m’apparait alors comme étant centrale. Le mineur est constamment face au jugement institutionnel et personnel, et sa parole est elle-même conditionnée par le jugement qu’il porte sur son nouvel environnement. Il doit s’orienter dans son existence, faire des choix d’invention de soi, tout en ayant perdu une partie de son système de normes et se retrouve donc à improviser avec le système de valeur d’autrui.

En observant les mineurs isolés en situation d’évaluation, nous tenterons de comprendre le lien entre jugement institutionnel et suspicion narrative, la standardisation du rapport mensonge – vérité, et le prix de ce que ce processus représente pour le jeune.

Pour toute proposition de contribution, n’hésitez pas à contacter Noémie PATÉ par mail : noempate@gmail.com



Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail