InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Documentation > Rapports et études > Rapports associatifs internationaux > Dispositif de Soutien et de Suivi Post-Retour - Développé dans le cadre du (...)

Dispositif de Soutien et de Suivi Post-Retour - Développé dans le cadre du projet “Suivi de la situation des enfants rapatriés depuis des Etats membres de l’UE”

Août 2014

Publié le vendredi 30 janvier 2015 , mis à jour le vendredi 30 janvier 2015

Le dispositif vise à fournir des conseils aux professionnels après toute prise de décision de rapatriement d’enfants – qu’ils soient non accompagnés ou qu’ils fassent partie d’une unité familiale – vers leur pays d’origine ou vers un pays de nouvelle destination.

INFORMATION DE CONTEXTE

Le Dispositif a été créé sous l’égide d’un projet collaboratif entre la Fondation terre des Hommes en Hongrie, ECPAT (Autriche), Hors la rue (France) et ARSIS (Grèce), de même que les délégations de Terre des hommes en Albanie et au Kosovo, Medica Zenica (Bosnie-Herzégovine), le Centre pour l’Intégration des Jeunes (Serbie), le Lobby des Femmes au Monténégro, et Open Gate/La Strada en Macédoine (ARYM).

Le projet, intitulé « Suivi de la situation des enfants rapatriés depuis des Etats membres de l’UE » et cofinancé par le Fonds européen pour le retour, a identifié 120 enfants rapatriés en tant que mineurs non accompagnés ou en famille, depuis un Etat membre de l’UE vers les six pays du Sud-Est européen ciblés par le projet (Albanie, ARYM, Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Monténégro et Serbie).

Avec l’aide de travailleurs sociaux formés à cet effet, une aide à la (ré)intégration a été apportée à ces enfants, et leur situation a été suivie sur une période de 18 mois. A l’issue d’une évaluation initiale des besoins, les travailleurs sociaux ont rendu visite aux familles et aux enfants tous les mois, mettant en œuvre un plan d’action en faveur de la réintégration élaboré en considérant les besoins et les droits spécifiques de chaque enfant pris individuellement. L’assistance apportée a également concerné l’obtention des papiers nécessaires, la scolarisation et le développement de compétences linguistiques du pays lorsque celles-ci n’étaient pas déjà maîtrisées, ainsi qu’une aide matérielle de base.

Une étude a été menée sur la base de ce travail, afin d’explorer les différents facteurs qui avaient influé positivement ou négativement sur la (ré)intégration des enfants. Des entretiens ont été conduits avec les 120 enfants, ainsi que d’autres, semi-structurés, avec les parties prenantes concernées dans les six pays. Les facteurs qui avaient une influence importante sur le succès du processus de (ré)intégration ont été étayés, analysés et présentés dans le document intitulé « A moitié chez eux ». L’étude en question a eu des répercussions dans le dispositif.

STRUCTURE DU DISPOSITIF

Le document est constitué de deux sections principales.

La section 1 examine les éléments à prendre en compte afin d’augmenter au maximum les chances que le plan élaboré pour un enfant puisse apporter une solution durable. Elle concerne à la fois les facteurs avant le départ, et après le retour.

La section 2 présente un mécanisme de suivi permettant de s’assurer que le plan est mis en œuvre, et qu’il continue de répondre aux besoins de l’enfant.

Un certain nombre d’outils susceptibles d’être utilisés pour mettre en œuvre les procédures présentées dans le dispositif figurent dans les Annexes.

Rapport disponible en version PDF  :

Dispositif de soutien et de suivi post-retour


Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail