InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Agenda > Formation Primo Levi - Les effets thérapeutiques du travail social après la (...)

Formation Primo Levi - Les effets thérapeutiques du travail social après la violence politique et la torture

Sur l'agenda

Du 10 au 11 février 2016
Formation Primo Levi - Les effets thérapeutiques du travail social après la violence politique et la torture
Lieu : Centre Primo Levi Paris

Voir en ligne : http://www.primolevi.org/formations...

10 et 11 février 2016 - 9h30 à 17h30 // 2 journées

Public
Travailleurs sociaux, au sens large, prenant en charge des personnes victimes de la violence politique (notamment des demandeurs d’asile)

Tarif :
450 € en formation continue
Pour connaitre les tarifs individuels ou réduits, adressez votre demande auprès de Déborah Caetano au 01 43 14 88 50

Objectifs

Repérer les spécificités du travail social auprès des personnes ayant subi la violence politique et la torture. Quels peuvent être les effets de la violence politique des patients sur le travail social ?

Connaître les limites et les éventuelles dérives du travail social.

Concevoir une articulation cohérente avec les autres professionnels, notamment soignants (médecins, psychologues), qui prennent en charge ces personnes.
Quels sont les effets thérapeutiques d’une prise en charge sociale chez les patients ?

Dans quelle mesure les travailleurs sociaux peuvent-ils considérer la composante psychique pour mieux assurer un suivi social ?

Contenu

I. État des lieux du service social pour les personnes victimes de torture et de violence politique
•Quel type de demande adressent ces personnes ?
Comment y répondre ?
•En quoi l’intervention des travailleurs sociaux est différente des autres interventions auprès de ce public ? Est-elle toujours différente ?
•Quel travail social au sein d’un centre d’accueil pour demandeurs d’asile ?

II. Aspects cliniques de la violence politique
•Présentation des particularités cliniques après la violence issue du collectif
•Comment considérer, dans la prise en charge sociale, l’aspect psychologique chez des patients traumatisés ?

III. Lier la clinique et le travail social pour répondre aux besoins des patients
•De quelle manière le travailleur social peut-il s’appuyer sur d’autres professionnels pour mieux prendre en charge des « patients » ?
•Qu’est-ce que le travail social peut apporter aux soignants, notamment en termes de limites d’une « réalité sociale » ?

Plus d’informations ici

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail


Contenu inaccessible

Enregistrant une baisse continue des financements publics et privés malgré une activité en hausse incessante depuis des années, la plateforme InfoMIE suspend volontairement pendant une semaine l’accès au centre ressources.

Elle entend ainsi alerter sur sa situation les pouvoirs publics défaillants au regard de la mission de service public rendue et les quelques 60 000 visiteurs mensuels.

Depuis deux ans, InfoMIE a développé de nouvelles activités pour répondre aux demandes croissantes des acteurs, dont les pouvoirs publics, accompagnant ces enfants particulièrement vulnérables, appelés mineurs isolés étrangers ou MNA. Elle apporte une information objective, exhaustive et de qualité au nombre croissant d’acteurs confrontés à cette thématique, grâce au travail de son unique coordinatrice. Cela ne suffit plus.

Si cette situation vous préoccupe vous pouvez au choix et de manière cumulative :
Faire un don en ligne

  • Faire un don
    ou par chèque à l’ordre d’infoMIE, à envoyer à
    InfoMIE, 22 rue Corvisart, 75013 Paris
  • Relayer cette information sur les réseaux sociaux

Merci de votre soutien