InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Documentation > Travaux de recherche > Thèses et mémoires soutenus > Mémoire - Quelles spécificités pour l’enseignement du F.L.E. à un public de (...)

Mémoire - Quelles spécificités pour l’enseignement du F.L.E. à un public de demandeurs d’asile, de réfugiés et de mineurs isolés étrangers ?

Publié le jeudi 14 janvier 2016 , mis à jour le jeudi 14 janvier 2016

Source : http://dumas.ccsd.cnrs.fr

Auteur : Renaud Degrève Sous la direction de Cyril TRIMAILLE

Mémoire de master 2ème année professionnelle
Mention Sciences du Langage Spécialité Français Langue Étrangère
Année universitaire 2012-2013
1 U3 UFR LLASIC SLFLE - Grenoble 3
UFR Langage, lettres et arts du spectacle, information et communication - Dpt Sciences du langage et français langue étrangère

Résumé : Ce mémoire s’appuie sur deux stages effectués dans des conditions très différentes. Le premier stage consistait à observer l’existant et à proposer des remédiations dans un centre accueillant des mineurs isolés étrangers. Ces propositions de remédiations n’ont pas amené de réponses de la part de l’établissement. La complexité de la situation didactique globale a entraîné l’utilisation d’une approche systémique pour tenter de comprendre les raisons de cet échec. Le deuxième stage, dans un centre d’hébergement de réfugiés et de demandeurs d’asile de Toulouse, consistait à mettre en place une offre de cours de français destinés à un public varié. Chaque étape de cette mise en place s’est effectuée en coopération avec les référents sociaux et c’est finalement une démarche de Français sur objectifs spécifiques qui a permis de sélectionner des contenus d’enseignement pertinents. Approche systémique, F.O.S. : deux méthodes partant de la pratique, ce qui n’est sans doute pas un hasard quand on a affaire à des publics hétérogènes et fragiles et à des situations didactiques peu prévisibles. Aucune méthode toute faite ne pourra remplacer ici la recherche réaliste de la meilleure solution. Ces publics sont marqués par l’exil, par l’urgence d’acquérir des compétences de communication utiles dans la vie quotidienne et les démarches administratives et par une position d’entre-deux pas si défavorable à condition d’accompagner les personnes dans leur besoin de connaissances linguistiques et d’accepter leur rythme d’apprentissage qui dépend de leur manière propre de vivre leur situation d’extrême précarité. Les formateurs ont tout à gagner à savoir coopérer avec les travailleurs sociaux, à adopter une posture d’accueil, à connaître un minimum les situations linguistiques et sociales des apprenants et à faire preuve de rétroactivité, de souplesse dans l’animation des séances. Avant même la proposition d’insertion, l’accueil semble chronologiquement la première attitude à adopter vis-à-vis de ces personnes qui sont venues demander ici la protection d’un État qui n’est pas le leur.

Table des matières des annexes
Annexe 1 : Phonologie, politique et enseignement/apprentissage du F.L.E. : l’exemple du chinois
Annexe 2 : Les familles de mots
Annexe 3 : Quelques pistes de réflexions sur le F.L.E. (Français langue étrangère) à l’Institut protestant de Saverdun
Annexe 4 : Sardélis (ARSEEA) : Hypothèses sur les besoins des personnes accueillies en CADA et CPH
Annexe 5 : Projet de stage au centre Sardélis de Toulouse (juin-juillet 2011)
Annexe 6 : Tableau des présences aux cours de FLE
Annexe 7 : Analyse du public de la formation FLE de Sardélis
Annexe 8 : CENTRE DE SARDÉLIS (C.A.D.A.-C.P.H.) ÉVALUATION DE FLE
Annexe 9 : Fiches de séances
Annexe 10 : Le problème de la transcription
Annexe 11 : FLE Sardélis - Débutants
Annexe 12 : L’heure

Mémoire disponible en PDF :

Voir en ligne : http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00871633


Pour aller plus loin


Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail