InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Documentation > Reportages > Reportages photographiques > Chris Adinha, de mineur isolé à mécanicien intégré

Chris Adinha, de mineur isolé à mécanicien intégré

Publié le mercredi 13 avril 2016 , mis à jour le vendredi 15 avril 2016

Source : www.services.la-croix.com

« Fin février 2016, la protection de l’enfance dénombrait 326 mineurs, dont 57 de moins de quinze ans, dans le seul camp de Calais. La plupart sont déterminés à se rendre en Angleterre. En 2015, 232 jeunes étrangers ont accepté une prise en charge. La Croix est partie à la rencontre de Chris, l’un de ces anciens mineurs étrangers isolés, qui a trouvé une terre d’accueil dans le Pas-de-Calais.

Chris Adinha brandit ses diplômes comme s’il les avait arrachés au destin. Il en a fait du chemin, depuis son arrivée en France il y a cinq ans. Originaire de République démocratique du Congo, il est arrivé alors qu’il était mineur et ne parlait pas français. Abandonné en gare de Lille, il a été confié à la MECS (Maison d’Enfance à Caractère Social) de Sailly Labourse (Pas-de-Calais) par les services sociaux. Chris a été scolarisé, a appris le français et a passé ses diplômes. Fier de sa réussite, le jeune homme a réalisé son rêve le plus cher : devenir mécanicien comme son père.

Chris a le sourire contagieux. Il travaille dans un garage automobile de la région de Béthune, où il a décroché un contrat à durée indéterminé. Son patron, Jean-Pierre Wawkzyniak, est impressionné. Au départ réticent à l’arrivée d’un mineur isolé étranger, il ne peut plus se passer de ses services : « Chris apprend très vite, changez devant lui la transmission d’une voiture et le lendemain, il saura le refaire ! ».

De mineur isolé Chris est devenu un mécanicien averti. Et pourtant, longtemps, il n’a pas eu de voiture. c’est seulement l’année dernière que le jeune Congolais a eu son permis de conduire. Il a racheté au garage une 306 qu’il a lui-même retapée. Le garage où Chris travaille s’occupe, notamment, de l’entretien et des réparations des voitures de la mairie et de celles de la MECS (Maison d’Enfance à Caractère Social) de Sailly Labourse, où il a lui-même été accueilli. Pour Chris, c’est une vraie reconnaissance.

Au lycée, Chris avait décroché les meilleures notes et a obtenu son bac pro mécanique avec une mention « très bien ». Aujourd’hui, il reçoit la visite de Stéphane Duval, directeur du service d’accueil des migrants à Calais, et de Richard Angevin, directeur de la MECS d’Artois. Les deux hommes travaillent au sein de la même association, La Vie Active. Ils ont suivi le parcours du jeune Congolais depuis le début, et le présentent comme un exemple d’insertion réussie.

C’est dans la maison d’enfance à caractère social, que Chris a été recueilli à son arrivée en France il y a cinq ans. La MECS comporte onze places pour les adolescents de 16 à 18 ans en studios individuels et sept places en chambre pour les plus jeunes. « A mon arrivée, j’étais perdu, j’ai passé des semaines à dessiner en pleurant, se souvient-il. C’était la seule façon pour moi de m’exprimer alors que je ne parlais que le lingala ». Mineur étranger et isolé, Chris est passé par toutes les étapes de l’aide à l’enfance, jusqu’à sa majorité et son insertion professionnelle.

Chris revient avec plaisir à la maison d’enfance, pour retrouver d’autres jeunes migrants. Ici Arber (à gauche), originaire d’Albanie, et Ali, originaire de Libye. Les trois hommes se sont croisés dans les couloirs du centre. Désormais complètement indépendant, le jeune mécanicien donne régulièrement des nouvelles aux éducateurs et aux personnels administratifs de l’établissement. La prochaine étape pour Chris ? Trouver un appartement pour emménager avec Joanna, sa copine rencontrée à l’auto-école. »

A retrouver ici


Voir en ligne : http://services.la-croix.com/webdoc...



Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail