InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Documentation > Reportages > Reportages télévisuels > Mineurs à Calais : "Ils sont en danger, c’est révoltant"

Mineurs à Calais : "Ils sont en danger, c’est révoltant"

Publié le mercredi 14 décembre 2016 , mis à jour le jeudi 15 décembre 2016

Source : http://rmc.bfmtv.com

Auteur  : Marie Monnier

Date : 14 décembre 2016

« Depuis la fermeture de la "jungle" de Calais fin octobre, plus de 450 mineurs ont été transférées en Grande-Bretagne. Les associations s’inquiètent d’une possible fermeture des portes de la Grande-Bretagne qui pourrait laisser sans solution un grand nombre de mineurs de Calais. RMC a rencontré Sami, 16 ans, qui veut rejoindre l’Angleterre, coûte que coûte.

Les mineurs de Calais ont-ils encore une chance de passer en Grande-Bretagne ? Plus de 450 ont été transférés depuis le démantèlement du campement de migrants de la "jungle", mais pour les autres, l’avenir semble plus incertain. Des articles dans la presse britannique décrivaient notamment une possible fermeture des portes du Royaume-Uni.

Londres s’est engagé à accueillir tous les mineurs isolés ayant de la famille en Grande-Bretagne et à "étudier" les dossiers de ceux "dont l’intérêt supérieur serait de rejoindre ce pays". Mais le gouvernement a resserré ses critères mi-novembre : il fallait avoir 12 ans ou moins, ou être exposé à un risque élevé d’exploitation sexuelle, ou bien avoir 15 ans ou moins pour les Syriens ou Soudanais.

Sami, un jeune Erythréen de 16 ans, vivait dans la jungle de Calais. Aujourd’hui il dort dehors car il s’est enfui de son centre d’accueil : "Celui qui gère le centre nous a dit qu’on ne pourrait pas tous partir en Angleterre. Les autorités anglaises, ne m’ont donné aucune réponse sur mon dossier. C’était trop long. Ca m’a brisé le coeur, j’étais en colère, stressé, alors je me suis enfui".

"Je n’ai pas le choix, je dois essayer de passer, c’est mon grand rêve"

Retour à Calais et ses environs : Sami doit déjouer les contrôles policiers, guetter chaque camion, chaque parking : "C’est très dangereux, je dors dans la forêt, je n’ai pas de tente, il fait très froid, mais je n’ai pas le choix, je dois essayer de passer, c’est mon grand rêve "

A ses côtés, cinq autres jeunes, tous se disent mineurs. Ils ont quitté, eux aussi, en douce, les centres d’accueil et d’orientation où ils étaient. Et d’autres pourraient encore arriver dans les prochains jours, c’est ce que craint Christian Salomé, président de l’association l’Auberge des Migrants : "On va les retrouver à dormir un peu partout, ça veut dire qu’ils sont en danger, c’est révoltant".

Depuis le démantèlement de la Jungle, seuls 468 mineurs ont été transférés en Angleterre, plus de 1.500 autres sont encore présents sur le sol français. »

Voir en ligne : http://rmc.bfmtv.com/emission/mineu...


Pour aller plus loin


Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail