InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Documentation > Reportages > Reportages radio > La Goutte d’Or face aux mineurs isolés

La Goutte d’Or face aux mineurs isolés

Publié le lundi 8 octobre 2018 , mis à jour le lundi 8 octobre 2018

Source : France Culture, La Série Documentaire

Date : 08/10/2018

Auteur : Une série de Raphaël Krafft, réalisée par Guillaume Baldy

« Au printemps 2017, un groupe d’une quinzaine d’enfants et d’adolescents isolés originaires du Maroc se sont installés dans le square Bashung dans le quartier de la Goutte d’or dans le Nord de Paris.

Lundi il y avait 21 enfants dans la rue des Islettes ce n’est pas normal il y a eu une énorme bagarre ce n’est pas possible de nous laisser vivre ça quotidiennement. Une habitante de la Goutte d’or.

Au printemps 2017, un groupe d’une quinzaine d’enfants et d’adolescents isolés originaires du Maroc se sont installés dans le square Bashung dans le quartier de la Goutte d’or dans le Nord de Paris. Orphelins pour la plupart, poly toxicomanes dans leur majorité, ils sont aujourd’hui plusieurs dizaines à vivre dans ce périmètre de vols à la tire, larcins et autres trafics.

On a eu des enfants des rues avec la problématique des roms. Mais des enfants seuls, sans demande, en refus de prise en charge, en refus de soins, rétifs à l’accompagnement, qui cumulent autant de problématique c’est inédit effectivement. Mohamed Cravache, responsable de l’équipe d’éducateurs du centre d’action protestant.

Leur présence a bouleversé la vie de ce petit périmètre de la Goutte d’or où ils vivent : restaurateurs et commerçants ont vu leurs chiffres d’affaires baisser dramatiquement et le trafic de drogue s’est réimplanté à proximité de ces petites mains utiles et corvéables. Malgré un budget de plus de 700 000 euros voté récemment par le conseil municipal pour prendre ces enfants en charge, les services de l’état et de la mairie de Paris paraissent désemparés et s’orientent vers une réponse strictement policière en vue de leur renvoi au Maroc au mépris des conventions sur les droits de l’enfant ratifiées par la France. Pour la plupart enfants de famille marocaines ou mères célibataires qui ont quitté le village pour grossir les rangs des usines chinoises et européennes délocalisées dans les banlieues de Tanger, Fès ou Casablanca, ces jeunes incarnent et sont victimes de la mondialisation dans ce qu’elle a de plus sauvage.

La panique morale du quartier liée à une migration qui est vue comme exceptionnelle -mais qui ne l’est pas- est constitutive du quartier. La Goutte d’Or n’a jamais été autre chose qu’un quartier de migration. Jean Raphaël Bourge, historien amateur et habitant de la Goutte d’Or »

Avec :
- Jean-Raphaël Bourge, universitaire, historien amateur
- Hélène Tavera, militante associative
- Laurence Baudelet, présidente de l’association Graine de jardins
- Mohammed Karkach, responsable de l’équipe éducateur du CASP (Centre d’action sociale protestant) à la Goutte d’or
- Alexandre Le Clève, membre de l’association Trajectoires
- Christian Mégevand, restaurateur
- Malika, assistante maternelle
- Jean-François Martini, juriste au GISTI
- Emmanuel Daoud, avocat, co-responsable de l’antenne des mineurs au barreau de Paris
- Vincent, infirmier au CASP

Voir en ligne : https://www.franceculture.fr/emissi...


Pour aller plus loin


Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail