InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Débats/Propositions > Communiqué - UNICEF France et le Forum français de la jeunesse interpellent (...)

Communiqué - UNICEF France et le Forum français de la jeunesse interpellent les candidat·e·s aux élections européennes sur l’urgence à mieux prendre en compte les enfants et les jeunes dans les politiques de l’Union

Publié le : vendredi 10 mai 2019

Voir en ligne : https://www.unicef.fr/article/elect...

Source : UNICEF France

Date : 7 mai 2019

Présentation :

«  A quelques semaines des élections européennes, le Forum français de la jeunesse (FFJ) et UNICEF France s’unissent pour que les institutions européennes donnent une place plus importante aux enfants et aux jeunes. Ils représentent près d’un cinquième de la population de l’Union européenne (UE) et sont le présent et l’avenir de ce projet commun. Ils devraient en conséquence être au centre des préoccupations et des attentions des candidat·e·s.

Investir dans la jeunesse

Dans ce contexte, le FFJ et UNICEF France demandent aux futur·e·s eurodéputé·e·s de s’engager en faveur de l’enfance et de la jeunesse, en les mettant au coeur de leurs projets et de leurs futurs mandats. Tant pour sa politique intérieure que pour son aide au développement, l’UE devrait investir (1) dans les enfants et les jeunes, en consacrant une part ambitieuse de son budget à des programmes leur bénéficiant.

Pour être plus juste, cette nouvelle mandature du Parlement européen devra notamment s’atteler à éradiquer la pauvreté des enfants et l’exclusion sociale qui existent dans l’ensemble des États membres. Aujourd’hui, 25 millions d’enfants sont exposé·e·s à la pauvreté et à l’exclusion en Europe, ils sont 45 % en Roumanie, en Bulgarie et 30 % en Espagne et en Italie. En France, la pauvreté touche environ un enfant sur cinq. Partout en Europe, les enfants en situation de migration sont particulièrement vulnérables et ne doivent pas être laissé·e·s de côté.

L’UE doit également mieux prendre en compte l’avis des enfants et des jeunes et davantage les associer aux prises de décisions. Dans ce sens, UNICEF France s’appuie sur les demandes des enfants et des jeunes telles que reflétées dans le sondage Europe kids want et dans le Livre blanc du FFJ " Les jeunes (re)font l’Europe ! ", en particulier sur trois thèmes :

  • Environnement – les enjeux environnementaux font partie des trois principales inquiétudes pour 41,2 % de jeunes européen·e·s (2)

Le FFJ demande à l’UE qu’elle s’approprie et reconnaisse la notion de « biens communs », et qu’elle les exclue des règles du marché intérieur européen. Ces biens essentiels à la vie ne peuvent être considérés comme des « marchandises », leur propriété et leur gestion doivent être publiques, démocratiques et participatives. A ce titre, le FFJ et UNICEF France suggèrent que la qualité de l’air devienne un bien commun.

  • Droits nouveaux – quel que soit leur âge, l’ensemble des jeunes interrogé·e·s craignent le cyber harcèlement (3)

Le FFJ préconise que l’UE se dote d’un Centre de ressources pour sensibiliser les jeunes à la lutte contre les discriminations. Ce lieu physique serait consacré à des rencontres transnationales de jeunes de milieux différents et également à la formation d’enseignant·e·s. En complément, une plateforme en ligne multilingues fournirait des éléments pédagogiques et éducatifs au plus grand nombre. Pour sa part, UNICEF France oeuvre pour favoriser le bien-être à l’école en soutenant les initiatives de lutte contre les violences en milieu scolaire.

  • Migrations – deux tiers des jeunes européen·ne·s interrogé·e·s ont une vision positive des migrants (4) : ils sont curieux de connaître les personnes étrangères et/ou soucieux qu’elles se sentent bien accueillie

Le FFJ propose de repenser la politique d’accueil en prenant mieux en compte le lieu où le migrant souhaite se rendre, la présence de membres de sa famille ou la pratique d’une langue. UNICEF France et le FFJ demandent que soit garantie la prise en charge des mineurs non accompagnés notamment avec un accès garanti à la santé et à l’éducation dans les centres d’accueil, en accord avec la Convention internationale des Droits de l’enfant.

Pour 43 % des jeunes interrogé·e·s, l’Union européenne rend leur vie meilleure. Les jeunes européen·ne·s croient encore dans l’Europe, demandons aux futur·e·s eurodéputé·e·s de s’engager en faveur des jeunes et des enfants !
Le FFJ et UNICEF France lancent un sondage sur U-Report, l’outil numérique de consultation des jeunes. Les deux organisations auront l’occasion de présenter les résultats de ce sondage et d’interpeller les principales têtes de listes françaises sur l’ensemble des préconisations du livre blanc, lors d’un débat qui se tiendra le 20 mai prochain à Paris.

(1) On parle notamment de « child budgeting », qui consiste à identifier les dépenses allouées à des programmes bénéficiant aux enfants ou aux jeunes, et qui permet de garantir qu’un pourcentage des dépenses publiques y est dédié. Par exemple, l’UNICEF soutient la proposition que 25 % du budget européen consacré à l’humanitaire bénéficie aux enfants

(2) Ibid, page 5
(3) Ibid, Page 8
(4) Ibid, Page 6
 »