InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Débats/Propositions > Question écrite n°10772 de Monsieur le sénateur Fabien Gay publiée dans le JO (...)

Question écrite n°10772 de Monsieur le sénateur Fabien Gay publiée dans le JO Sénat du 13/06/2019 à l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la menace de fermeture pesant sur l’école d’Alembert de Montévrain (77)

Publié le : vendredi 5 juillet 2019

Voir en ligne : http://www.senat.fr/basile/visio.do...

Source : Sénat

Date : question écrite n°10772 publiée dans le JO Sénat du 13/06/2019, page 3041

Auteur : M. Fabien Gay (Seine-Saint-Denis - CRCE)

Question :

«  M. Fabien Gay attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la menace de fermeture pesant sur l’école d’Alembert de Montévrain (77).

L’école d’Alembert, centre éducatif et de formation professionnelle (CEFP) géré et financé par la ville de Paris, accueille soixante-quatre mineurs non accompagnés, de quatorze à vingt et un ans, placés sous la protection de l’aide sociale à l’enfance (ASE) de Paris. Ces mineurs sont souvent isolés et en décrochage scolaire. Ils y sont formés aux métiers de la logistique transport, de la restauration et de l’aide à domicile, et y obtiennent des diplômes d’État et des certifications professionnelles.

Le site de l’école devait être rénové pour un coût de 21 millions d’euros, mais les travaux ont été reportés et c’est finalement une délocalisation et une restructuration qui sont annoncés. La fermeture de l’internat et par voie de conséquences, la destruction des emplois qui y sont liés, a été annoncée pour l’été 2019.

Les salariés se trouvent donc dans une situation pesante, difficile. Le contexte des travaux pour les jeux olympiques et le Grand Paris semble pousser à des économies au détriment, notamment, de l’école d’Alembert, alors que ces jeunes, ainsi que ceux qui les accompagnent, ont au contraire besoin du plus grand soutien et de moyens.

Le fait de concentrer l’école sur les activités de formation professionnelle fait par ailleurs perdre une dimension à ce centre, modèle de réussite - dans un contexte difficile pour l’aide sociale à l’enfance - qui perdure depuis 1882. Le travail et l’accompagnement des éducateurs, ainsi que l’internat, permettent en effet un travail éducatif approfondi et bénéfique pour ces jeunes.

Il souhaite savoir si le Gouvernement va soutenir l’école d’Alembert et permettre le maintien de cette institution essentielle pour l’accompagnement de ces jeunes. »