InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Débats/Propositions > Communiqué de presse du Collectif 59 Saint-Just - « Demande d’éclaircissements (...)

Communiqué de presse du Collectif 59 Saint-Just - « Demande d’éclaircissements du collectif 59 st-just à l’ADDAP13 »

Publié le : vendredi 19 juillet 2019

Voir en ligne : http://www.millebabords.org/spip.ph...

Source : Mille Babords

Date : 16 juillet 2019

Présentation :

«  [*DEMANDE D’ÉCLAIRCISSEMENTS DU COLLECTIF 59 ST-JUST À L’ADDAP13*]
(copie de la lettre envoyée à l’ADDAP 13 le 14.07.19)

Nous avons été informé.e.s que, lors d’une réunion, l’ADDAP13 aurait envisagé la mise à l’abri de 90 MNA [mineurs non accompagnés] de Saint-Just.

Il y a en réalité aujourd’hui plus de 90 MNA à Saint-Just.

Nous ne savons pas quand cette opération de mise à l’abri est programmée, ni sous quelle forme elle est envisagée, mais nous gardons en mémoire la brutalité psychologique de celle vécue par les jeunes le 4 avril 2019.

Nous trouvons étrange la coïncidence entre l’audience du 11 juillet 2019 et cette soudaine disponibilité de places (des mineurs avec OPP sont encore présents à Saint-just).

Nous ne savons pas combien de mineur.e.s restent sans prise en charge dans les rues de Marseille mais nous nous interrogeons sur l’urgence qu’il y aurait à mettre à l’abri ceux qui sont à Saint-Just plutôt qu’à sortir de la rue ceux et celles qui y sont encore. D’autant que les éducateur.trice.s de rue de prévention de l’ADDAP 13 nous font part de leurs difficultés à trouver des solutions d’hébergement ou de mise à l’abri pour les mineur.e.s qu’ils rencontrent dans la rue, au premier accueil, etc…

Nous craignons que cette nouvelle intervention « massive » de l’ADDAP ne soit, comme la précédente, guidée que par un seul objectif : vider le bâtiment.

Par expérience, les 174 mineurs qui ont été emmenés de Saint-Just le 4 avril 2019 n’ont pas toujours retrouvé, dans les hôtels, un cadre bienveillant et sécurisant. Nous avons eu des retours à Saint-Just sur la non-prise en charge globale, dans certains hôtels, de l’accompagnement médicopsychologique, scolaire, de loisir (bibliothèques, sorties, sport) et même matériel (nourriture, vêtement, produits d’hygiène).

Comment l’ADDAP 13 qui peine à procurer aux mineur.e.s déjà en hôtel un accompagnement décent - même s’il serait en deçà de ce que prévoit la Loi - pourrait-elle supporter d’un coup de baguette magique 90 jeunes supplémentaires sans dégrader encore la prise en charge ?

Faudra-t-il un drame pour que les autorités du Département et leur prestataire réalisent leur entière responsabilité dans les dangers de toutes sortes, dont la fragilisation psychologique, qu’ils font courir aux mineurs ??? »

Communiqué disponible au format pdf ci-dessous :

CP_Collectif_59_St-Just_16072019