InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Documentation > Rapports et études > Rapports institutionnels nationaux > OFPRA - Rapport d’activité 2021

OFPRA - Rapport d’activité 2021

Publié le lundi 20 juin 2022 , mis à jour le lundi 20 juin 2022

Source : OFPRA
Date : Juin 2022


Extraits :

« 1.4.1 Les mineurs non accompagnés

867 mineurs non accompagnés (MNA)* ont introduit une première demande de protection internationale en 2021, contre 634 en 2020 et 755 en 2019. Cette augmentation de 37 % entre 2020 et 2021 est supérieure à celle de la demande d’asile globale (+ 7 %). Sur ces 867demandes, seules trois concernent le statut d’apatride.

En très large majorité (soit 92,7 % pour les premières demandes), les demandes d’asile de ces mineurs ont été enregistrées par les préfectures en procédure normale. 63 de ces premières demandes avaient néanmoins été enregistrées en procédure accélérée et 22 d’entre elles ont alors donné lieu à un reclassement en procédure normale par l’Ofpra, soit un taux de reclassement de 34,9 %.

Sans changement au regard des exercices précédents, ces MNA sont pour l’essentiel âgés de 16 et 17 ans (86 %) et seuls 7 % d’entre eux ont moins de 14 ans, contre respectivement 87,4 % et 6,2 % en 2020, soit de légers infléchissements. Il s’agit pour la plupart de garçons (82,6 %), en augmentation de 8,3 points par rapport à 2020.

Si la majorité relative de ces mineurs continue à provenir du continent africain (32,5 %), sa part diminue de 23,3 points par rapport à 2020 (55,8 %). Confirmant à nouveau les constats opérés depuis 2015, l’Afghanistan est très nettement la première nationalité représentée, avec 60,3 % des demandes, soit une augmentation de 24,7 points (35,6 % en 2020). Les cinq pays suivants sont africains mais représentent une part moindre qu’en 2020 dans la demande totale des MNA : la Guinée (6,1 %, en diminution de 6 points), la République démocratique du Congo (5 %, taux stable par rapport à 2020), la Côte d’Ivoire (4,6 %, en diminution de 0,3 point), la Somalie (4,2 %, en diminution de 2,3 points) et le Soudan (2,4 %, en diminution de 1,1 point). Il est à noter qu’un autre pays du continent asiatique, le Pakistan (1,4 %), prend place en 2021 au 7e rang.

Les premières régions de résidence des premières demandes par ces mineurs sont, par ordre d’importance décroissant, le Grand Est (15,7 %), l’Île-de-France (13,7 %) et les Hauts-de-France (13 %). En outre-mer, 19 demandes ont été recensées, soit 2,2 % du total.

Enfin, le taux de protection à l’Ofpra relatif aux demandes d’asile des MNA demeure, comme les années précédentes, élevé (73,4 %) et nettement supérieur au taux global de protection de l’Office (25,7 %). Il augmente d’ailleurs de 6,6 points par rapport à 2020 (67,3 %). Le taux de protection global des MNA, si l’on ajoute les protections reconnues par la CNDA, atteint 85,2 %, soit une hausse de 5,5 points par rapport à 2020. »


Voir le rapport en format PDF ci-dessous :

OFPRA - Rapport d’activité 2021

Voir le rapport en ligne : www.ofpra.gouv.fr