InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Oise - L’accueil des mineurs sans familles proche de l’explosion

Oise - L’accueil des mineurs sans familles proche de l’explosion

Publié le 27-05-2016

Source : www.courrier-picard.fr
Auteur : D.G.

« Le Département et ses éducateurs partagent le même diagnostic, mais divergent sur les moyens pour relancer l’organisation du Centre de l’enfance et de la famille de l’Oise.

Cette éducatrice en grève, ce jeudi 26 mai à Beauvais, témoigne : « Je m’occupe de 21 mineurs étrangers isolés, des jeunes déboussolés. Nous n’avons que huit places pour les héberger à Beauvais. La semaine dernière, sans préavis, dix d’entre eux ont été conduits dans deux hôtels de la ville, où ils sont laissés à eux-mêmes, sans éducateur. »
Un tel expédient illustre l’état de tension régnant au Centre départemental de l’enfance et de la famille (CDEF) de l’Oise. Deux cents agents répartis à Beauvais, Compiègne et Senlis y ont pour mission d’accompagner des enfants de 3 à 18 ans, éloignés de leurs familles sur décision de justice, et des mineurs isolés.
Le CDEF était en grève hier alors que sa tutelle juge elle-même la situation catastrophique. Mais il y a divergence sur les moyens de remettre à flot l’accueil des mineurs dans l’Oise.
Édouard Courtial veut « envoyer la facture au gouvernement ». Les personnels en grève redoutent de payer, de surcroît, de leur poche. « La réduction de nos sujétions de travail, les astreintes de nuit notamment, menace nos salaires et trois semaines de congé ». Inacceptable pour Jean-Luc Treuillet, secrétaire FO du CDEF de l’Oise, d’autant que cette réorganisation se décide « sans concertation », note sa collègue CGT, Anne-Marie Lafaix.

« Point de rupture » atteint

Édouard Courtial, député (LR) de l’Oise et président du Conseil départemental de l’Oise, a alerté le Garde des Sceaux sur la saturation des capacités d’accueil des mineurs étrangers isolés du département. C’était le 11 mai, lors des questions au gouvernement. Il a aussi adressé deux courriers au gouvernement sur ce sujet. Enfin, dans un communiqué de jeudi 26 mai, M. Courtial considère que « le département de l’Oise atteint le point de rupture ». Il évoque « un engorgement sans précédent du dispositif de protection de l’enfance. Les sureffectifs atteignent 35 % pour l’accueil d’urgence, où plus de 130 enfants occupent 97 places. Dans ces conditions, la sécurité des enfants ne peut être assurée par le Département, qui, confronté à une situation budgétaire extrêmement difficile en raison de la baisse des dotations et l’explosion des dépenses sociales, est dans l’incapacité de créer des places supplémentaires. En effet, la facture est plus que salée : 12 millions d’euros pour 2016 de dépassement par rapport à ce qui avait été envisagé par le ministère de la Justice. »
Édouard Courtial « refuse d’assumer les errances gouvernementales en matière d’immigration et de vérification des identités » et appelle le gouvernement « à prendre enfin ses responsabilités ».
 »

Voir en ligne : http://www.courrier-picard.fr/regio...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail