InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Migrants de Calais : l’école du chemin des Dunes partenaire de l’école de (...)

Migrants de Calais : l’école du chemin des Dunes partenaire de l’école de Jules-Ferry

Publié le 13-06-2016

Source : www.lavoixdunord.fr

Auteur : Dominique Salomez

« L’école du chemin des Dunes a été créée à l’été 2015 par des migrants et des bénévoles pour dispenser des cours à des adultes et des enfants vivant dans la « jungle ». Elle continue d’exister en complément de l’école de l’Éducation nationale au centre Jules-Ferry, ouverte le 23 mai.

Lors du démantèlement de la zone sud de la « jungle » en mars dernier, les salles de l’école du chemin des Dunes ont fait partie des seules constructions qui ont échappé aux bulldozers. L’école a été construite à l’été 2015. Elle comptait une seule salle de classe. Parmi les porteurs de ce projet : Zimako Jones, Nigérian arrivé en France il y a trois ans. En février, une seconde salle de classe est venue s’ajouter grâce à l’action de migrants, de bénévoles et de l’association Solidarité laïque, dont l’objet est d’assurer l’accès à l’éducation à tous.
Quel est son avenir depuis que l’école de l’Éducation nationale a ouvert au centre Jules-Ferry (lire ci-dessous) ? Lors du démantèlement de la zone sud, la préfète du Pas-de-Calais avait exprimé son opposition au maintien de cette école au regard des projets en lien avec l’inspection académique. Aujourd’hui, la représentante de l’État répond laconiquement sur le sujet : « Il n’y a qu’une seule école, celle de la République qui est régie selon le même principe que les autres écoles. »

Soixante élèves

Cependant, son démantèlement n’est pas à l’ordre du jour. Un partenariat naturel s’est même créé entre les deux écoles. Afin que l’expérience des uns profite aux autres. « Il existe des passerelles pour qu’il y ait une continuité dans le parcours éducatif », souligne Daniel Boyles, président départemental de la Ligue de l’enseignement, membre de Solidarité laïque. Cette dernière association a d’ailleurs participé aux réunions de travail pour l’ouverture de l’école à Jules-Ferry avec la sous-préfecture et le directeur d’académie.
Aujourd’hui, une trentaine de bénévoles assurent les cours. « L’école est ouverte tous les jours de 11 h à 19 h, explique Virginie Tiberghen, orthophoniste et enseignante bénévole depuis plus de deux ans auprès des migrants. Les cours sont toujours pleins. On a une quarantaine d’adultes et 15 à 20 enfants qui viennent du camp. Ce sont des enseignants bénévoles de l’Éducation nationale qui font les cours des enfants ».

L’école de Jules-Ferry ouverte le 23 mai

Depuis le 23 mai, l’Éducation nationale a ouvert une école au centre d’accueil Jules-Ferry pour les enfants migrants. Deux enseignants ont été recrutés dans le cadre de ce dispositif d’accueil et d’enseignement (DAE). « Les choses se mettent en place et se passent bien, explique l’inspecteur académique, Jean-Yves Bessol. Une quinzaine d’enfants sont accueillis. Deux tiers des élèves sont des enfants hébergés au centre Jules-Ferry, un tiers sont des enfants qui vivent au centre d’accueil provisoire. La plupart des élèves ont entre 6 et 12 ans mais l’accueil se fait dès la maternelle et jusqu’à 16 ans. » Trois matières sont principalement enseignées : le français, l’anglais et les mathématiques.
Les deux enseignants recrutés ont suivi un temps de formation avec le Centre académique pour la scolarisation des nouveaux arrivants et des enfants du voyage (CASNAV). L’école du centre d’accueil Jules-Ferry fermera ses portes pendant l’été. Mais les grandes vacances seront plus petites pour les enfants migrants : la fin des cours est fixée aux alentours du 14 juillet pour une reprise le 22 août.
 »

Voir en ligne : http://www.lavoixdunord.fr/region/m...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail