InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Migrants : l’Unicef dénoncerait des abus sexuels de mineurs isolés

Migrants : l’Unicef dénoncerait des abus sexuels de mineurs isolés

Publié le 15-06-2016

Source : www.nordlittoral.fr

Auteur : Thomas Dagbert

« L’Unicef (Fonds des Nations unies pour l’enfance) publie jeudi un rapport dans lequel l’organisation dénonce les conditions de vie des mineurs isolés qui vivent dans les camps de migrants de Calais et de Grande-Synthe.

« Une image inquiétante de l’abus des mineurs »

Le journal anglais The Guardian cite ledit rapport et affirme que « les jeunes dans des camps de réfugiés à Calais et Dunkerque sont sexuellement exploités et forcés de commettre des crimes ».
Le document, qui a été rédigé après six mois d’enquête auprès des jeunes migrants « peint une image inquiétante de l’abus de mineurs non-accompagnés des camps. Les enfants sont soumis à la violence sexuelle des trafiquants qui promettent un passage vers le Royaume-Uni. »
Au sein du centre juridique, l’avocate Orsane Broisin n’a recensé « aucun cas individuel » de prostitution de mineurs. « Mais on en a déjà entendu parler. » L’avocate a tout de même recueilli « des témoignages de violences à l’encontre des enfants ». « Beaucoup de mineurs dans le camp ne sont pas protégés. »

La difficulté de recueillir des témoignages

Stéphane Duval, directeur du camp Jules-Ferry, confirme les investigations de l’Unicef sans en connaître la teneur exacte. « Je préfère ne pas parler d’un rapport qui n’a pas encore été publié, avoue le directeur. On a ouvert nos portes (à l’Unicef) pour qu’ils puissent réaliser un état des lieux du parcours des mineurs, des nationalités présentes… »
Quant aux faits de viols ou de prostitution, Stéphane Duval est catégorique : « Il n’y a rien d’avéré » au centre d’accueil provisoire (CAP). « Je n’ai jamais entendu parler de ça et si c’était le cas, on interviendrait tout de suite. »
Dans son article, le Guardian ajoute que « Les enfants dans les camps ont dit aux chercheurs qu’ils ont été forcés d’ouvrir les portes des camions » lors des barrages sur la rocade « pour permettre aux adultes de monter » dans les véhicules.
 »

Voir en ligne : http://www.nordlittoral.fr/faits-di...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail