InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Migrants à Calais : un restaurant pour les mineurs isolés de la (...)

Migrants à Calais : un restaurant pour les mineurs isolés de la "jungle"

Publié le 29-06-2016

Source : France 3 Nord / Pas-de-Calais

Auteur : Myriam Schelcher

« Depuis cet hiver, le « Kids restaurant » accueille gratuitement les enfants et adolescents privés de famille dans la "jungle". Une goutte d’eau dans la détresse de ces mineurs isolés, mais un peu d’humanité et de protection malgré tout.
En cette fin d’après-midi, ils sont une trentaine d’enfants et d’adolescents dans le Kids restaurant.
Certains mangent un bout, d’autres pianotent sur leur téléphone portable. Il y a aussi ceux qui regardent un télé crochet afghan sur l’écran de télévision, pendant que d’autres jouent au billard.
Ce restaurant gratuit est ouvert de 11h à 23 heures tous les jours. Et il n’est accessible qu’aux moins de 18 ans.

Un accueil et un refuge pour les enfants migrants

Sikandar en est à l’origine. Ce réfugié afghan, dans la "jungle" de Calais depuis 15 mois, se sent investi d’une responsabilité face à tous ces mineurs isolés échoués à Calais.
Avec l’aide d’autres bénévoles, et avec l’association « jungle books librairy », il a donc monté ce « refuge », celle bulle de protection destinée aux enfants et adolescents.
"De mauvaises personnes les utilisent , font n’importe quoi avec eux", s’indigne Sikandar Norestany. "Quand un enfant a de l’argent, s’il refuse de le donner, il est battu. Les enfants sont rackettés. Certains les obligent à fumer, à prendre de la drogue. Qui prend soin d’eux ?"

Des mineurs parfois venus seuls en Europe

Comment des enfants se retrouvent-ils seuls dans les camps du Nord de la France ? Certains ont perdu leurs proches pendant le voyage.
D’autres sont restés à l’arrière pendant que leurs aînés s’engouffraient dans un camion en partance pour l’Angleterre. Il y a enfin ceux que leurs familles ont envoyé seuls en Europe , pour les sauver de la guerre et des persécutions. Comme ce jeune jeune adolescent de 13 ans, à Calais depuis plusieurs mois.
"Mon cousin m’a donné de l’argent pour aller en Europe. Je ne pensais pas que ce serait si dangereux, si difficile. La police nous envoie des gaz lacrymogènes, parfois ils nous donnent des coups de pied. On essaye nuit après nuit. On essaye on essaye.. mais c’est impossible. Nous avons brisé nos rêves. »

Des enfants victimes de traite des êtres humains

Dans sa récente enquête, l’Unicef fait état de situations qui s’apparentent à de la traite des êtres humains. Proie des passeurs, les mineurs isolés sont soumis à des tâches forcées, parfois aux viols et à la prostitution. Des enfants exposés à toutes formes de violences, et d’exploitation.
Dans la "jungle", les bénévoles sont démunis.
"Il leur faut la protection d’un "grand frère", et cette protection est rarement gratuite", déplore Maya Konforti de l’Auberge des Migrants. "Les enfants sont utilisés pour des vols à l’arrachée. Comment voulez-vous qu’ils fassent ?".
"On a pas mal d’enfants qui se mutilent, qui font des dépressions. C’est triste de voir autant de détresse chez des enfants de 12-13 ans", abonde Mary Jones, à l’initative de la Jungle books library.

Plus de 500 mineurs isolés à Calais

Selon le dernier comptage réalisé par l’Auberge des migrants, il y aurait aujourd’hui 544 mineurs isolés rien qu’à Calais, sur quelques 700 mineurs en tout. Ce chiffre a augmenté de 32 % en un mois, une progression plus rapide que celle de l’ensemble des migrants qui arrivent dans la "jungle" Et donc forcément, une grande source d’inquiétude.
Dans ce désastre, le Kids restaurant est une goutte d’eau, mais il apporte malgré tout un peu de protection, et une bulle d’innocence aux enfants de la "jungle".
 »

Voir en ligne : http://france3-regions.francetvinfo...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail