InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Département : que reste-t-il du social en Isère ?

Département : que reste-t-il du social en Isère ?

Publié le 1er-07-2016

Source : L’essor

Auteur : Caroline Thermoz-Liaudy

« A Grenoble, devant l’hôtel du Département, les rassemblements des associations et des collectifs d’hébergement sont désormais réguliers pour dénoncer une politique "qui abandonne le social". Paradoxalement, la majorité de droite, élue au printemps 2015, dit accentuer sa politique sociale, en soutenant cette compétence première du Département. Dans le détail, que reste-t-il du social en Isère ?

[...]

Un problème national

Le Département semble tout de même bien décidé à changer les règles en matière de politique sociale. Et sur ce sujet, l’Isère n’est pas seule dans les rangs, nous explique le président isérois. « C’est une vraie question que celle de devoir répondre à plus de demande avec moins d’argent. D’autant qu’avec le désengagement des autres collectivités, tout le monde se tourne vers les Départements. Mais pas plus tard que le 22 juin, l’assemblée des Départements de France (ADF) a signé, tous bords politiques confondus, une motion sur les mineurs non-accompagnés, qui sont entre 8 000 et 10 000 sur le territoire national. L’accueil et la prise en charge sont du ressort des Départements, et ce qui était conjoncturel devient pérenne. Ils représentent entre 10 et 20% des effectifs de l’aide sociale à l’enfance. » Le texte de la motion stipule que la prise en charge est difficile à double titre : la charge financière (de plus de 220 M€ en 2015 en France), et la situation d’urgence nécessaire de la prise en charge, qui déséquilibre les structures d’accueil existantes. L’ADF demande donc une répartition de la charge financière et des responsabilités entre les Départements et l’Etat, et le respect des compétences régaliennes, notamment lorsque les enfants deviennent majeurs, ou dans l’engagement pour le démantèlement des filières clandestines.
« L’accueil d’un enfant mineur, c’est 50 000 € par an. Il faut que chacun prenne sa part. »
 »

Voir en ligne : http://lessor.fr/departement-que-re...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail