InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > A Marseille, les ratés de l’accueil des jeunes migrants

A Marseille, les ratés de l’accueil des jeunes migrants

Publié le 18-07-2016

Source : Le Monde

Auteur : Luc Leroux

« Sur le trajet qui l’a conduit d’Asmara (Erythrée) jusqu’à Marseille, Adel, 17 ans, a connu les marches épuisantes, la mort de six compagnons dans le désert, les camps de réfugiés à la frontière de l’Erythrée et du Soudan, puis ceux de Libye dans l’attente de la traversée de la Méditerranée sur un bateau chargé de 500 migrants, et enfin les passeurs à Vintimille (Italie) qui l’ont déposé à Marseille, lui faisant croire qu’il était à Paris…
Parti le 5 mars pour fuir un enrôlement forcé dans l’armée, Adel est arrivé à Marseille le 16 mai. Il a dû attendre le lundi 18 juillet pour être admis dans un foyer de l’enfance. Deux mois d’attente, alors que la prise en charge des mineurs isolés incombe normalement au conseil départemental.
Le 6 juillet, un juge des enfants avait rendu une ordonnance de placement provisoire. Faute de place dans ses foyers, le conseil départemental avait adressé un mail à l’avocat d’Adel : « Je ne manquerai pas de vous informer de la date et du lieu de l’accueil. »
« Rien ne fonctionne comme il faudrait, déplore Me Clément Dalançon. Le procureur qui, le 30 mai, a connaissance par la préfecture de sa situation, ne prend pas d’ordre de garde provisoire alors que le conseil départemental devrait, dès qu’il a connaissance d’une situation de danger, mettre les mineurs à l’abri. Mais, en pratique, cela n’est jamais mis en œuvre dans les Bouches-du-Rhône. »
« Filière organisée »
Une bonne quinzaine d’ordonnances de placement de mineurs étrangers isolés, signées par les juges des enfants,...
 »

Voir en ligne : http://www.lemonde.fr/societe/artic...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail


Contenu inaccessible

Enregistrant une baisse continue des financements publics et privés malgré une activité en hausse incessante depuis des années, la plateforme InfoMIE suspend volontairement pendant une semaine l’accès au centre ressources.

Elle entend ainsi alerter sur sa situation les pouvoirs publics défaillants au regard de la mission de service public rendue et les quelques 60 000 visiteurs mensuels.

Depuis deux ans, InfoMIE a développé de nouvelles activités pour répondre aux demandes croissantes des acteurs, dont les pouvoirs publics, accompagnant ces enfants particulièrement vulnérables, appelés mineurs isolés étrangers ou MNA. Elle apporte une information objective, exhaustive et de qualité au nombre croissant d’acteurs confrontés à cette thématique, grâce au travail de son unique coordinatrice. Cela ne suffit plus.

Si cette situation vous préoccupe vous pouvez au choix et de manière cumulative :
Faire un don en ligne

  • Faire un don
    ou par chèque à l’ordre d’infoMIE, à envoyer à
    InfoMIE, 22 rue Corvisart, 75013 Paris
  • Relayer cette information sur les réseaux sociaux

Merci de votre soutien