InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > La France, premier pays de transit sur la route des migrants

La France, premier pays de transit sur la route des migrants

Publié le 30-08-2016

Source : La Croix

Auteur : Jean-Baptiste François

« L’afflux record de migrants à Calais s’explique d’abord par la réactivation de flux subsahariens passant par la Libye et la Tunisie.

[...]

Que sait-on de cette route migratoire ?

À la différence de la « route des Balkans », considérablement tarie depuis l’accord signé entre l’UE et la Turquie, la « route italienne » n’est pas empruntée par des exilés du Moyen-Orient, mais par des populations subsahariennes. On y retrouve beaucoup de réfugiés originaires de la corne de l’Afrique. Entre le 1er janvier et le 31 juillet 2016, 6 500 Soudanais, 11 500 Érythréens et plus de 5 000 Somaliens l’ont parcourue.

La France est très attentive aux migrants d’Afrique de l’Ouest en raison de leur proximité historique et linguistique : 6 700 Ivoiriens, 6 300 Guinéens, 5 000 Maliens et Sénégalais ont fait le chemin en sept mois. Fait nouveau : le nombre de Gambiens est monté en flèche (7 000 départs) depuis que le pays est devenu une « République islamique », en début d’année.

« Les besoins en protection sont difficiles à déterminer car beaucoup de motifs de départ mêlent immigration économique et asile », souligne Matthieu Tardis, du centre « Migrations et citoyennetés » de l’Ifri. Les organisations humanitaires s’inquiètent surtout des 14 000 mineurs non accompagnés qui ont pris cette route depuis janvier. Il y a aussi les femmes nigérianes, connues pour être victimes de réseaux de traite sexuelle. Elles représentent à elles seules 42 % de l’ensemble des femmes passées par l’Italie (13 000).

[...] »

Voir en ligne : http://www.la-croix.com/France/Immi...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail