InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Migrants de Calais : deux fois plus de mineurs isolés dans les camps en (...)

Migrants de Calais : deux fois plus de mineurs isolés dans les camps en trois mois

Publié le 31-08-2016

Source : Le Parisien

« Les camps de Calais accueillent de plus en plus de réfugiés mineurs sans famille. Selon un recensement mené par France Terre d’asile, leur nombre a plus que doublé en trois mois, et frôlait fin août les 900 « dont le plus jeune n’a que dix ans ». Du 24 au 26 août 2016, ce recensement a permis d’identifier « 861 mineurs isolés étrangers à Calais », dont « 627 vivent dans les camps de la Jungle, 202 sont présents au Centre d’accueil provisoire et 32 sont hébergés au Centre pour femmes », indique l’association dans un communiqué mardi.
« Lors du dernier recensement du 10 mai, 343 mineurs isolés étrangers avaient été repérés, ce qui représente une augmentation de 151% » - une hausse jugée par l’association proportionnelle à l’augmentation de migrants présents dans les camps de Calais (près de 9.000 aujourd’hui) ».

10% de la population migrante à Calais

Sur la base de ce chiffrage, les mineurs isolés, « majoritairement originaires du Soudan, d’Afghanistan, d’Érythrée et d’Éthiopie », représentent « 10% de la population migrante à Calais », ajoute France Terre d’asile. La préfecture du Pas-de-Calais avait de son côté fait état de 6900 personnes sur la « Jungle » le 19 août.

« La situation est inquiétante et les besoins de prise en charge d’urgence et pérenne sont immenses », ajoute l’association, qui juge « urgent de trouver des réponses adaptées à chacun de ces mineurs ». Notamment « les mineurs isolés étrangers ayant de la famille au Royaume-Uni doivent bénéficier de la procédure de réunification familiale », qui a déjà été utilisée pour une cinquantaine de jeunes, estime France Terre d’asile. La préfecture avait assuré dans un communiqué le 19 août que « les demandes de rapprochement familial sont traitées le jour même par la sous-préfecture de Calais et transmises directement aux autorités britanniques », en soulignant que « les services de l’Etat sont pleinement mobilisés » sur le sujet.

Par ailleurs, les jeunes souhaitant rester en France « doivent bénéficier d’une mesure de protection prononcée par le juge des enfants et être accueillis, au titre de l’aide sociale à l’enfance, dans une structure adaptée jusqu’à leurs 18 ans », plaide France Terre d’asile. Ce recensement des jeunes isolés a été réalisé un mois avant l’ouverture, par l’Etat, d’un centre pour mineurs étrangers non accompagnés d’une capacité de 72 places dans la « Jungle » fin septembre. »

Voir en ligne : http://www.leparisien.fr/societe/mi...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail