InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Calais : Londres se défend sur les mineurs isolés

Calais : Londres se défend sur les mineurs isolés

Publié le 24-10-2016

Source : www.liberation.fr

Auteur : Sonia Delesalle-Stolper

« La ministre de l’Intérieur britannique explique que la France a tardé à donner son accord pour que la Grande-Bretagne accueille des enfants.

La ministre britannique de l’Intérieur Amber Ruud s’est exprimée devant les Communes à propos du démantèlement de la jungle de Calais. Elle répondait aux nombreuses critiques sur la lenteur avec laquelle les autorités britanniques accueillent des mineurs isolés.

Amber Ruud a affirmé que ses services n’avaient reçu le feu vert des autorités françaises pour « interviewer les enfants » présents dans le camp que « la semaine dernière ». « Et nous n’avons que récemment reçu l’accord du gouvernement français pour prendre en charge des enfants sous couvert de l’amendement Dubs », a-t-elle précisé. Cet amendement à la loi britannique permet d’accueillir des enfants mineurs isolés particulièrement vulnérables, y compris s’ils n’ont pas de relations familiales au Royaume-Uni. Pour le moment, Londres a accueilli « presque 200 enfants, dont 60 filles à fort risque d’exploitation sexuelle » : « Plusieurs centaines d’autres arriveront au Royaume-Uni dans les trois prochaines semaines », a-t-elle précisé, ajoutant que le gouvernement britannqiue va octroyer 56 millions de livres supplémentaires (63 millions d’euros) à Calais pour s’assurer que le démantèlement est « complet et définitif ».

Selon la ministre, 800 mineurs ont été interrogés par les autorités britanniques, mais jusqu’à présent, c’est à la demande du gouvernement français que les enfants sans liens familiaux avec le Royaume-Uni n’ont pas été transférés dans le pays. Cette décision « était liée à leurs craintes que cela encouragerait plus d’enfants à venir à Calais. C’est pourquoi nous avons concentré nos efforts en Grèce et en Italie, où nous avons 50 cas à l’étude », a déclaré la ministre.

Amber Ruud a indiqué avoir reçu l’assurance des autorités françaises que les mineurs non accompagnés seront rassemblés dans un endroit sûr, en attendant leur transfert au Royaume-Uni. La priorité sera donnée aux plus jeunes enfants, âgés de moins de douze ans, les plus à risque d’exploitation sexuelle, et ceux dont la demande d’asile aura le plus de chance d’être acceptée. Le Royaume-Uni ne traitera que les dossiers des enfants identifiés « dans le camp avant le début du démantèlement », a-t-elle précisé. »

Voir en ligne : http://www.liberation.fr/france/201...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail