InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Accueil de migrants : « C’est un honneur d’accueillir ces jeunes Afghans (...)

Accueil de migrants : « C’est un honneur d’accueillir ces jeunes Afghans »

Publié le 5-11-2016

Source  : www.ladepeche.fr

Auteur : P.J-P.

« Au lendemain de l’arrivée à Auch de 19 migrants isolés en provenance de Calais, le préfet, le maire et le président du Conseil départemental ont tenu une conférence de presse.

« Je n’ai pas hésité un seul instant quand le préfet m’a sollicité. Le Gers est une terre d’accueil et de passage. ça, on l’a dans les gènes gersois. » Souhaitons que quelqu’un traduise (en anglais) les propos de Franck Montaugé aux 19 jeunes Afghans arrivés jeudi, aux aurores, à l’ancien EHPAD de la Ribère transformé temporairement en centre d’accueil et d’orientation de migrants de Calais. Bien sûr, ne soyons pas naïfs, ces jeunes s’imaginent pour la plupart un destin de l’autre côté de la Manche plutôt qu’en Gascogne, mais pendant la durée de leur séjour ici, ils pourront bénéficier d’assistance et de soutien psychologique, faire des activités, notamment du sport, et commencer l’apprentissage du français. Hier, entouré du sénateur-maire d’Auch et du président du conseil général, le préfet a fait le point sur l’ouverture de ce CAO d’Auch qui, initialement, ne devait pas accueillir de mineurs. « Le ministère de l’Intérieur, qui avait 2 000 mineurs isolés à évacuer de Calais, nous a sollicités ce week-end et nous avons été en mesure de répondre favorablement en adaptant les conditions d’accueil et de prise en charge qui ne sont pas les mêmes quand il s’agit de mineurs », expose Pierre Ory.

C’est parce que cet accueil « a changé de nature » que le sort de ces jeunes migrants concerne aussi le Conseil départemental du Gers. « L’aide à l’enfance est une compétence historique du Département », rappelle Philippe Martin. Il rappelle qu’à ce jour, le Gers accueille 445 mineurs, les trois quarts placés en famille d’accueil, dont 28 mineurs étrangers isolés. Comme Franck Montaugé, le député et président du CD 32 « ressent une forme de fierté qu’aucun maire du Gers n’ait signé de pétition pour s’opposer à l’accueil de ces migrants et que personne ne soit allé manifester devant l’autre centre d’accueil ouvert dans le Gers, au Brouilh-Monbert ».

Le préfet a d’ailleurs remercié le maire du Brouilh-Monbert pour son implication dans le bon fonctionnement de ce centre ouvert depuis le début de l’année et qui peut héberger jusqu’à 20 adultes. Le préfet « salue le mouvement de solidarité qui s’est manifesté depuis le mois de septembre » notamment en faveur de réfugiés syriens.

Trois situations bien distinctes

Ces 19 jeunes Afghans sont arrivés à Auch encadrés par cinq professionnels de la Sécurité civile et accompagnés durant leur trajet par des fonctionnaires des services d’immigration britanniques. « Ces fonctionnaires sont repartis à Londres mais d’autres doivent venir à Auch d’ici 8 à 18 jours pour faire un point précis de chaque situation. » Pierre Ory expose trois situations : « Parmi ces 19 jeunes, il y a ceux qui auront pu justifier de liens familiaux en Grande-Bretagne et seront accueillis outre-Manche. Il y a ceux qui n’ont pas de famille en Grande-Bretagne et seront donc pris en charge par l’Aide à l’enfance. Et puis, il y a les mineurs qui n’en sont pas. » Le préfet parle là des jeunes majeurs ayant un peu triché sur leur âge. « Les CAO ont vocation à être un SAS de repos mais aussi un lieu de vérification des situations, notamment au regard du droit de séjour, et l’occasion de faire un point sur leur état de santé », mais les examens osseux, s’ils sont légaux, restent soumis à l’accord des intéressés. »

Voir en ligne : http://www.ladepeche.fr/article/201...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail