InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > 47 réfugiés en provenance de la jungle de Calais : « Ils sont arrivés démunis, (...)

47 réfugiés en provenance de la jungle de Calais : « Ils sont arrivés démunis, sans pratiquement aucun bagage »

Publié le 5-11-2016

Source : www.ladepeche.fr

Auteur : Véronique Bavencove

« Le bus s’est immobilisé jeudi matin dès potron-minet. À l’intérieur, quarante-sept mineurs isolés, tous en provenance de la jungle de Calais. Pendant de longues minutes, rien ne bouge. Devant le véhicule, les bénévoles de la Croix-Rouge sont déjà en place, appuyés par cinq membres de la sécurité civile. Louis Ferré et ses adjoints sont aussi présents, aux côtés du sous-préfet de Saint-Gaudens, Jean-Luc Brouillou.

« Sept mineurs sont arrivés à Villeneuve-Tolosane, d’autres ont été conduits en Ariège et nous devons en héberger quarante-sept ici, à Luchon », confirme le représentant de l’Etat. « Une cellule de suivi a été mise en place, associant l’Anras, le procureur de la République, le parquet des mineurs de Toulouse, le conseil départemental, qui dispose de la compétence jeunesse ainsi que les services de l’Etat concernés. Les dossiers seront instruits sur place et ceux qui remplissent les conditions seront rapidement dirigés vers le Royaume-Uni. Les autres devront se tourner vers le droit français et entamer une procédure d’aide à l’enfance ».

Des arrivants extrêmements démunis...

Les portes du bus s’ouvrent d’un coup. Les jeunes gens descendent, récupèrent leurs maigres effets et se rendent dans la salle prévue pour l’accueil. Les visages sont imberbes, l’un d’entre eux entame la montée vers la maison familiale des électriciens et des gaziers, une béquille à la main. Ils s’assoient très vite, dans un léger brouhaha. L’ambiance est tendue. Les jeunes gens tentent de sourire, face à des adultes bouleversés devant ces visages aux traits encore enfantins, déjà malmenés par la vie.

« J’avoue que cet accueil est très différent de ce que nous avons vécu la semaine dernière, souffle Louis Ferré. Nous recevons des enfants, qui sont bien loin de chez eux et de leurs parents…Ils sont arrivés démunis, sans pratiquement aucun bagage… Il va falloir s’occuper de leurs besoins vestimentaires… » « Nous avons mobilisé en interne pour accueillir le mieux possible ces jeunes gens et nous avons mis à leur disposition neuf personnes en temps plein, poursuit Sélim Hammoudi, directeur de l’accueil commingeois à l’Anras. Cette réorganisation s’est faite dans l’urgence, nous allons mettre en place des activités en interne et en externe pour les occuper. Mais je pense que là, ils veulent surtout se reposer ».

Et isolés de leurs familles

Un interprète a fait le voyage au milieu de ces jeunes venus d’Erythrée, du Soudan et d’Ethiopie. À ses côtés, deux personnes du bureau de l’immigration britannique. « Nous sommes obligés de repartir ce matin mais nous serons à nouveau présents dès la semaine prochaine, lâche l’un d’entre eux à l’attention des jeunes réfugiés. Essayez de retrouver des numéros de téléphone, des adresses qui nous permettront de retrouver vos familles ». Une semaine porteuse d’espoir pour ces jeunes rêvant du Royaume-Uni.

58 personnes à Cazères

Depuis le 26 octobre, ce sont environ 800 personnes qui ont été accueillies en région Occitanie. En Haute-Garonne, outre des mineurs isolés à Luchon et Villeneuve-Tolosane, des familles et des femmes isolées majeures et mineures ont été accueillies à Cazères et à Toulouse. Sur la commune de Cazères 58 personnes sont hébergées dans des appartements et seront accompagnées par l’association des cités du secours catholique. Sur la commune de Toulouse 18 personnes sont hébergées dans des appartements. »

Voir en ligne : http://www.ladepeche.fr/article/201...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail