InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Suisse - Les partis au secours des réfugiés mineurs

Suisse - Les partis au secours des réfugiés mineurs

Publié le 15-11-2016

Source : www.24heures.ch

Auteur : Stéphanie Arboit

« Grand Conseil - Tout en saluant les efforts déjà consentis, presque toutes les formations ont appelé le gouvernement à adapter encore davantage la prise en charge des MNA.

En annonçant hier devant le Grand Conseil que le budget dédié aux requérants mineurs et sans parents (MNA), passerait de 4,4 à 10 millions, le conseiller d’Etat Philippe Leuba a franchi un pas de plus que ne l’avait fait Erich Dürst, directeur de l’Etablissement vaudois d’accueil des migrants (EVAM). Suite aux révélations de 24 heures la semaine dernière – tentatives de suicide de MNA dans un foyer EVAM, encadrement trop faible et éducateurs épuisés –, Erich Dürst avait dit que le budget passerait à 8 millions.

Avec ces 10 millions promis, le gouvernement entend montrer qu’il prend la mesure du problème, tel que l’a martelé Philippe Leuba : « 10 millions pour 270 MNA. Faites le ratio et vous verrez combien cette politique est importante pour le Conseil d’Etat, car elle est facteur d’intégration pour des mineurs qui ont subi des traumatismes considérables. » Sans nier les problèmes existants, Philippe Leuba a insisté sur les efforts déjà consentis. « Nous avons déjà renforcé les moyens et allons continuer. Certes, le taux d’encadrement n’est pas partout celui exigé, mais il nous a fallu un laps de temps pour engager des collaborateurs. Personne ne pouvait prévoir ces chiffres », rappelant que ces MNA sont passés d’une cinquantaine l’an dernier à 270 actuellement.

Ces prises de parole faisaient suite à l’interpellation déposée par le député Julien Eggenberger (PS), et soutenue par presque tous les partis. Hormis l’UDC, qui n’avait pas été avertie, et l’extrême-gauche, qui s’est distancée. Jean-Michel Dolivo (SolidaritéS) a expliqué : « Nous avons alerté plusieurs fois sur les problèmes. Des retards ont été pris par le Département, qui n’a pas été à la hauteur. Nous n’allons pas jouer les hypocrites. »

La gauche de la gauche s’est donc abstenue de voter la résolution, adoptée par 99 oui, 12 non et 22 abstentions. Elle demande que le Conseil d’Etat poursuive « l’adaptation de la prise en charge » des MNA au vu des « nombreux signaux alarmants ». A noter qu’Erich Dürst s’était refusé à confirmer le chiffre de 7 tentatives de suicide à 24 heures, mais qu’il a avoué hier à l’ATS qu’il s’agissait de 8 cas entre le 5 juillet et le 8 septembre.

Julien Eggenberger n’a pas manqué de rappeler l’enjeu à venir : « Je suis rassuré par la détermination du Conseil d’Etat. Des efforts considérables ont été faits et l’engagement du personnel de l’EVAM force l’admiration. Mais le dispositif doit être amélioré. »

Sur une autre ligne, Claude-Alain Voiblet (ex-UDC) a demandé : « Ces MNA ne devraient-ils pas pour certains regagner leurs familles ? » Philippe Leuba : « Force est d’admettre qu’ils ont connu des expériences traumatiques et qu’il paraît peu probable qu’ils regagnent leurs pays. »

A noter encore que le député Alexandre Démétriadès (PS) a aussi déposé une interpellation qui sera traitée prochainement et que les Verts ont fait de même au Conseil communal de Lausanne. »

Voir en ligne : http://www.24heures.ch/vaud-regions...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail