InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Le Royaume-Uni ferme la porte aux mineurs isolés de Calais

Le Royaume-Uni ferme la porte aux mineurs isolés de Calais

Publié le 13-12-2016

Source : www.rfi.fr

Auteur : Muriel Delcroix

« Le gouvernement britannique a mis fin vendredi 9 décembre dernier aux transferts de jeunes de l’ancienne « jungle » de Calais en expliquant avoir désormais interrogé tous les mineurs non accompagnés qui demandaient l’asile au Royaume-Uni. Mais selon les associations d’aide aux réfugiés de nombreux jeunes ayant de la famille outre-Manche n’ont pas été admis et elles s’alarment de l’annonce du ministère de l’Intérieur britannique.

Le secrétaire d’Etat à l’Immigration, Robert Goodwill, a simplement indiqué que tous les mineurs de Calais demandant l’asile au Royaume-Uni avaient été interrogés par ses services et que tous ceux ayant été admis à rejoindre le territoire britannique, soit 750 jeunes, y avaient été transférés. Le ministre a ajouté que beaucoup avaient retrouvé des membres de leur famille déjà installés en Grande Bretagne tandis que d’autres avaient été pris en charge par différentes autorités locales à travers le pays et qu’enfin les jeunes restant étaient « en sécurité aux bons soins des autorités françaises ». Ce qui veut dire que si le gouvernement en reste là, les Britanniques n’auront finalement accepté qu’environ un tiers des quelque 2 200 mineurs isolés qui étaient présents dans la jungle de Calais au moment de son démantèlement à la fin octobre et ce au grand dam des autorités françaises et des associations aux réfugiés que cette décision abrupte a pris complètement de court.

Des promesses non tenues selon les associations

Les associations d’aide aux réfugiés sont évidemment très inquiètes pour ces adolescents déjà traumatisés par des mois passés dans le camp insalubre de Calais et sont furieux de voir Londres rejeter la responsabilité de leur sort sur les autorités françaises alors que ces jeunes ne veulent pas rester en France. Ces associations estiment que près d’un millier de jeunes demandeurs d’asile ayant pourtant de la famille en Grande Bretagne n’ont pas été admis et elles préviennent que si le Home Office, le ministère de l’Intérieur britannique fermait définitivement la porte aux transferts légaux, des camps sauvages se reformeraient à nouveau près du port de Calais et que des jeunes désespérés de rejoindre leur famille continueraient à risquer leur vie en tentant de franchir la Manche aux mains de trafiquants.

Décourager les réfugiés tentés par un départ au Royaume-Uni

Le nouveau gouvernement géré depuis le Brexit par Theresa May est un gouvernement conservateur qui s’applique à répondre à un ressentiment général contre les étrangers entretenu depuis plusieurs années par le parti populiste Ukip et par la presse tabloïde de droite et qui s’est mué en une violente vague de xénophobie après le vote du Brexit. Résultat Theresa May et sa ministre Amber Rudd qui lui a succédé au ministère de l’Intérieur affichent une rhétorique très dure sur l’immigration. Et si Londres assure que d’autres mineurs réfugiés en Europe seront accueillis, il est peu probable que ce soient les adolescents du camp de Calais car Amber Rudd avait déjà prévenu que le Royaume Uni accueillerait un strict minimum de réfugiés afin de décourager d’autres jeunes de tenter le dangereux voyage vers le territoire britannique. »

Voir en ligne : http://www.rfi.fr/emission/20161213...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail