InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Accueil des mineurs isolés de Calais : le gouvernement britannique brise sa (...)

Accueil des mineurs isolés de Calais : le gouvernement britannique brise sa promesse

Publié le 12-12-2016

Source : www.marianne.net

« Le gouvernement britannique, qui avait promis d’accueillir outre-Manche les mineurs isolés de Calais après le démantèlement de la "jungle", a annoncé ce week-end accorder l’asile à seulement 750 des quelque 2 200 jeunes initialement concernés.

Promesse non tenue. Alors que le gouvernement britannique avait pris "l’engagement clair", le 10 octobre dernier, par la voix du ministre de l’Intérieur, Amber Rudd, d’accueillir tous les mineurs isolés de la "jungle" de Calais, démantelée le 24 octobre, les autorités ont finalement décidé Outre-Manche de faire marche arrière en durcissant, mi-novembre, les conditions d’accueil de ces jeunes.

Selon ces nouvelles règles, un réfugié mineur devait désormais : soit avoir 12 ans ou moins, soit être exposé à un risque élevé d’exploitation sexuelle, ou bien avoir 15 ans ou moins et être de nationalité syrienne ou soudanaise, ou encore avoir moins de 18 ans et accompagner un frère ou une soeur remplissant l’un des trois premiers critères. Tout ça pour pousser la porte du Royaume-Uni.

Résultat d’une telle restriction : sur l’ensemble des requêtes formulées par les quelque 2 200 mineurs de Calais identifiés par les autorités françaises, seuls 750 jeunes ont été pris en charge en Angleterre après avoir été interrogés par les services du Home Office, le ministère de l’intérieur, a annoncé ce week-end le ministre britannique de l’immigration, Robert Goodwill, dans un communiqué.

De quoi inquiéter, sur le terrain, les associations qui prennent en charge le suivi des mineurs. "Des jeunes désespérés vont continuer de chercher à rejoindre leur famille ici en Grande-Bretagne, regrette en effet Janet Darley, porte-parole de l’organisation de solidarité Citizens UK, dans Le Monde. Et de poursuivre : "En refermant à nouveau la porte, le Home Office ne laisse d’autre choix à des centaines d’entre eux que de retourner dans le nord de la France pour y risquer leur vie [en tentant à nouveau de traverser la Manche]."

Des dizaines de mineurs disparus

D’après l’ONG britannique Refugee Youth Service, citée par Libération, un tiers des 179 mineurs suivis dans les centres d’hébergement français pour mineurs (Caomi) auraient d’ailleurs déjà disparus dans la nature, ne pouvant aujourd’hui être localisés. Une catastrophe pour Alf Dubs, membre travailliste de la Chambre des pairs, la haute assemblée britannique, qui a donné son nom à l’amendement de la loi sur l’immigration qui a initialement permis d’accueillir les mineurs isolés au Royaume-Uni.

"Ces nouveaux critères d’éligibilité sont très sévères et restrictifs. Ils excluent quasiment des enfants d’Erythrée ou d’Afghanistan, qui représentaient pourtant 40% des effectifs dans la jungle, regrette-il. Cette volte-face du gouvernement de Theresa May est en contradiction avec la convention de Genève" (…) et "l’opinion publique" anglaise, favorable selon lui à l’accueil de ces mineurs.

"C’est bien l’action des parlementaires du Labour, soutenus par les citoyens, qui a permis il y a quelques mois de forcer le gouvernement conservateur à accepter mon amendement", rappelle Alf Dubs, 84 ans, lui-même sauvé, enfant, des persécutions nazies contre les juifs par les Britanniques.

Qu’adviendra-t-il par conséquent de ces jeunes migrants exclus des critères d’accueil ? La question reste en suspens. En France, après examen de leur âge et de leur isolement, ils pourront toujours être transférés à l’aide sociale à l’enfance sous la tutelle des départements. Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur à l’époque, avait pressé la Grande-Bretagne d’assumer ses responsabilités dans l’accueil des mineurs isolés. Va-t-il être aussi ferme dans ses nouveaux habits de Premier ministre ? »

Voir en ligne : http://www.marianne.net/accueil-min...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail