InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Les mineurs étrangers prennent la tangente

Les mineurs étrangers prennent la tangente

Publié le 28-12-2016

Source : www.ladepeche.fr

Auteur  : Philippe Abetel

« Deux tiers des jeunes réfugiés mineurs arrivés début novembre à Perles et Castelet en provenance de Calais ont déjà quitté leur lieu d’accueil. Explication sur les causes d’une hémorragie…

« Nous sommes une structure d’accueil, pas un centre de rétention. Ces jeunes gens peuvent aller venir à leur guise, nous sommes simplement contraints de les déclarer fugueurs auprès des autorités compétentes », explique cette encadrante du centre d’accueil et d’orientation (CAO) de Perles et Castelet, où résident une dizaine de réfugiés mineurs.

Arrivés début novembre, après le démantèlement de la jungle de calais, ils étaient au nombre de vingt-huit. Deux d’entre eux s’étant avérés majeurs, ils ont immédiatement été orientés vers des structures adaptées. Un troisième a quitté l’établissement dès le premier jour. Trois autres ont également préféré partir il y a deux semaines, avant la visite de Marie Lajus, préfète de l’Ariège, qui s’était rendu sur place afin de leur indiquer leurs droits sur le territoire français, et surtout que les autorités anglaises refusaient de les accueillir sur leur sol.

« Eldorado fantasmé »

À la suite de cette visite, neuf autres ont malgré tout préféré repartir tenter leur chance vers le nord de l’hexagone, dans l’espoir de rejoindre l’Angleterre. « C’est un peu leur Eldorado fantasmé, continue la jeune femme, ils ont toujours entendu dire que c’était mieux que tout en Europe, mieux que la France en tout cas, ils ne veulent pas en démordre ». Les autres semblent, selon les responsables, s’être fait une raison. D’autant plus qu’après l’obtention d’une carte de résidant, voire d’une carte de séjour, il leur sera possible de circuler dans l’espace Schengen. En attendant, ceux qui ont choisi de rester tuent le temps en apprenant le français, ainsi qu’en faisant du sport, foot, karaté, musculation ou randonnée.

Du côté de la préfecture, qui indique « suivre le dossier de près », on précise que, lors d’une visite de fonctionnaires anglais, quatre dossiers ont été validés, les intéressés étant déjà au Royaume Uni.

Quant aux autres, il faut déjà attendre « l’évaluation de minorité, qui se fait par des entretiens ainsi que des tests osseux », précisant « qu’ils ont tout intérêt à rester sur place, ne serait-ce que pour la continuité des procédures administratives. Certains ont fait le choix de rester, d’autres attendent le réexamen de leur dossier ». »

Voir en ligne : http://www.ladepeche.fr/article/201...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail