InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Que font-ils de leurs journées ?

Que font-ils de leurs journées ?

Publié le 3-01-2017

Source : www.lavoixdunord.fr

« « Un cours de français par semaine à Cassel, un sentiment d’isolement pour beaucoup d’entre eux. » « Aucun suivi socio-éducatif, ni de santé à Dunkerque (cinquante jeunes confirmés mineurs et vingt-cinq en évaluation)… Des jeunes qui ne font rien de leurs journées. Deux cours de français par semaine, qui vont être coupés à partir de janvier à cause du manque de budget. » Selon des militants qui ont des contacts directs avec les ex-mineurs isolés étrangers du parc des Olieux, les premiers retours du plan d’aide préfectoral laissent entrevoir une « sensation de désœuvrement et d’abandon » (lire aussi par ailleurs). Moussa, 16 ans, originaire de Guinée, assure en parlant de ses amis qu’« ils ne font rien », à part aller sur internet ou, comme à Dunkerque : « Jouer avec un seul ballon de foot pour soixante-quinze personnes », précise Clémentine, militante du Collectif des Olieux.

À Lille, la situation reste préoccupante depuis la disparition du camp des Olieux. Des mineurs sont régulièrement repérés à la gare où ils tentent de dormir. Le dispositif EMA, pour « Évaluation et mise à l’abri », est sous tension. Un coup de fil confirme que le délai des cinq jours d’évaluation n’est pas tenu. « Nous avons du retard. » Préoccupant. Les places dans les foyers qui doivent être proposées par le Département sont, elles, quasiment impossibles à trouver. « Aucune nouvelle implantation ne sera tolérée », avait prévenu le plan préfectoral. Reste la rue. »

Voir en ligne : http://www.lavoixdunord.fr/98022/ar...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail