InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Oise : les jeunes migrants n’hésitent plus à saisir la justice

Oise : les jeunes migrants n’hésitent plus à saisir la justice

Publié le 12-01-2017

Source : www.leparisien.fr

Auteur : Corinne Fourcin

« Elle dit avoir moins de 18 ans, ce que conteste le conseil départemental, test d’empreintes à l’appui. Cet écart fait toute la différence pour Davina, une Congolaise, qui attaque le département de l’Oise ce vendredi devant le tribunal administratif d’Amiens (Somme). Elle veut obtenir la protection à laquelle ont droit les mineurs étrangers isolés. Des recours qui se multiplient. Le conseil départemental est d’ailleurs visé par une procédure analogue et par trois recours déposés par de jeunes majeurs.

C’est le cas d’Ibrahim. « Le jour de mes 18 ans, le 11 juillet 2016, je me suis retrouvé à la porte du foyer qui m’hébergeait », raconte le jeune Malien arrivé deux ans plus tôt « pour avoir une meilleure vie ». Le lycéen, qui prépare un CAP de peinture en bâtiment au lycée Corot à Beauvais, a dormi dans les rues pendant deux mois avant de trouver un nouveau toit.

Un parcours d’errance que redoutent Moussa et Seikou, lycéens eux aussi. Ils ont eu 18 ans la semaine dernière. Ils savent que leurs jours à l’abri du foyer de l’aide sociale à l’enfance sont comptés. « Des jeunes comme eux, dans une détresse totale, on en rencontre toutes les semaines », dénonce Michèle Kachouche, présidente de l’association Solidarité migrants.

La priorité donnée aux mineurs en danger de l’Oise

Sans grande illusion, Moussa et Seikou espèrent signer un « contrat jeune majeur » avec le conseil départemental. Le nombre de ces prises en charge, non obligatoires pour la collectivité, est en effet passé de 200 à 80 depuis mars 2015. « Notre capacité d’accueil restant la même malgré une pression de plus en en plus forte, nous avons dû faire des choix, justifie Sébastien Jeannest, directeur de cabinet du président (LR) département, Edouard Courtial. Le cœur de la protection de l’enfance, c’est le mineur en danger de l’Oise. On aurait pu faire autrement si l’Etat, responsable de la politique migratoire, apportait son aide financière. »
L’Oise accueillait 246 mineurs étrangers isolés fin 2016, dont 106 arrivés dans l’année, contre 114 fin 2013. Le budget alloué à cet accueil est passé de 8,5 M€ à 12 M€ en un an. »

Voir en ligne : http://www.leparisien.fr/abancourt-...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail