InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Mantes-la-Jolie : Le FJT prend soin des mineurs étrangers

Mantes-la-Jolie : Le FJT prend soin des mineurs étrangers

Publié le 5-05-2017

Source : www.78actu.fr

Auteur : Céline Evain

« 20 mineurs isolés sont accueillis au Foyer des Jeunes Travailleurs de Mantes-la-Jolie. Une dizaine de personnes les aide quotidiennement à s’en sortir en leur trouvant une formation et un contrat d’apprentissage.

Ibrahima, Issouf, Amadi ou Abdou ont moins de 18 ans. Tous, sont des mineurs non accompagnés hébergés et suivis par une équipe dédiée du Foyer des Jeunes travailleurs de Mantes-la-Jolie. Objectif : les aider autant que possible à s’en sortir.

« Depuis 1945, la protection de l’enfance est inscrite dans le Droit. Après la décentralisation, cette mission a été confiée aux conseils départementaux. La cellule centrale au niveau de l’Ile-de-France assure la répartition des jeunes étrangers nécessitant une protection », explique Patrick Hochédé, le directeur du FJT.

Un défi à relever

À Mantes, ce sont 20 jeunes mineurs qui sont accueillis : 16 garçons et 4 filles. Ils viennent surtout de l’Afrique subsaharienne. « C’est un véritable défi que nous relevons chaque jour, car nous avons une véritable responsabilité envers ces jeunes en matière d’encadrement. Nous avons une responsabilité parentale », explique à son tour Jean-Michel Szukala, le directeur adjoint. « Et puis, nous étions loin d’imaginer qu’une partie du travail allait consister à attendre parfois jusqu’à 4 heures pour rien en préfecture… »

Cinq personnes travaillent pour ces jeunes. Ils sont aidés par quatre bénévoles actifs, qui dispensent pour la plupart, des ateliers scolaires un soir par semaine.

Alexandra Blanvilain est l’une des éducatrices. Elle vit au plus près de ces jeunes et de leur histoire. « Lorsqu’Issouf, 17 ans, est arrivé en France depuis la Côte d’Ivoire après des jours de voyage, il ne savait ni lire ni écrire. En revanche, il parlait très bien le français. Il a perdu ses parents vers 6 ou 7 ans et a appris à se débrouiller seul. Chez lui, il soudait à mains nues. Son corps en porte encore les marques aujourd’hui. » L’impératif pour les équipes du FJT : l’aider à trouver un métier afin qu’il acquière son indépendance financière d’ici sa majorité. « Cela passe forcément par l’apprentissage. Il a trouvé seul un boulanger qui a bien voulu l’accueillir. À l’école, c’est difficile, mais son comportement est irréprochable », poursuit Alexandra.

Abdou, le futur Zidane

Abdou, lui, a 16 ans et vient de Gambie. Quand sa mère décède, son père souhaite faire de lui un marabout. Il refuse donc de le scolariser. Mais le jeune ne veut pas de ce destin. Avec 700 euros en poche, il quitte en février 2016 son pays natal. De véhicule en véhicule, il rallie Bamako, puis le Niger et enfin, la Libye où il est hébergé deux semaines. Il se lie d’amitié avec un « épicier ». « Il lui a expliqué qu’il ne pouvait pas rester dans ce pays dangereux. Il a payé pour lui afin qu’Abdou puisse monter à bord d’une embarcation, direction les côtes italiennes. » En réalité lui et un nombre indéterminé de personnes naviguent sur une pirogue à deux étages. « Cela a duré des heures, puis, le bateau a coulé. Les naufragés ont été récupérés au large de Tarente. Ensuite, Abdou a mis encore deux semaines à rejoindre la France en train », relatent Alexandra et Jean-Michel. Le jeune garçon erre encore pendant deux jours jusqu’à ce qu’un homme l’oriente vers l’action sociale « après lui avoir offert un paquet de biscuits. Il n’avait pas mangé depuis 4 jours ».

En lui, les éducateurs du FJT voient le prochain Zidane. « Il est extrêmement doué au football. Il est surclassé en U19 dans l’équipe du Chesnay. Comme il voulait absolument travailler, il était prêt à choisir n’importe quelle voie. Nous l’en avons empêché en le dirigeant vers un BAPAAT (Brevet d‘aptitude professionnelle d‘assistant animateur technicien) qui lui permet d’encadrer des jeunes au club. » En attendant, de le voir peut-être un jour évoluer sous le maillot tricolore. »

Voir en ligne : http://www.78actu.fr/mantes-la-joli...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail