InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Accueil des mineurs étrangers : « C’est notre responsabilité »

Accueil des mineurs étrangers : « C’est notre responsabilité »

Publié le 27-06-2017

Source : www.ladepeche.fr

Auteur : Laurent Costes

« Le conseil départemental s’est réuni en session hier matin. à l’ordre du jour notamment, le dossier de l’accueil des mineurs venus de l’étranger. Le Département entend continuer à faire face à ses « responsabilités humaines » et rappelle l’état à ses engagements.

La problématique de l’accueil des mineurs non accompagnés (MNA) a été évoquée lors de la session du conseil départemental, hier matin. C’est à l’occasion de la décision modificative budgétaire que ce dossier a été évoqué avec une ligne financière de 1,5 M€ pour la structure accueil enfance (SAE). S’ils étaient 73 en 2015, leur nombre a progressé à 232 (*) en 2016, et 77 pour ce début d’année.

Pour l’accueil temporaire pendant l’évaluation de ces mineurs, avant la répartition dans des structures plus adaptées, le Département doit disposer de locaux, les structures actuelles étant surchargées. C’est pour cela que le Département projetait d’investir les anciens locaux de la Direction départementale de l’agriculture et de la forêt, rue Trivalle, à Carcassonne. Un projet retoqué par la mairie pour des raisons urbanistiques et de délai.

« Responsabilité humaine »
Pour le Département, pas question de botter en touche sur cette mission. « C’est notre responsabilité humaine d’accueillir et nous accueillerons », a annoncé André Viola, président départemental, avant de qualifier de « déplorables les réactions qui peuvent naître de la création de telles structures. Ces mineurs sont encadrés et ne sont pas laissés en liberté. On voit fleurir des réactions du style ‘‘oui, mais pas à côté de chez moi’’. C’est une attitude qui n’est pas à la hauteur des événements ».

En conclusion, le président du Département a enfoncé le clou, en direction du collectif des opposants de la Trivalle : « Je sais à titre personnel dans quels restaurants je n’irai plus à Carcassonne ! ».

Sur la prise en charge financière de cette mission, André Viola a rappelé l’Etat à ses engagements formulés lors du précédent gouvernement. « L’Etat prend en charge cinq jours d’évaluation alors que celle-ci dure des semaines. J’espère que les promesses seront tenues. Il est hors de question de faire comme d’autres départements, qui payent un taxi pour amener ces mineurs dans un département voisin... ».

(*) Il s’agit du nombre de MNA arrivés dans le département et non pas ceux qui sont hébergés durablement. À l’issue de leur évaluation, la plupart sont redirigés hors du département. Depuis 2013, seuls 84 ont ainsi été accompagnés durablement jusqu’à leur majorité dans l’Aude. »

Voir en ligne : http://www.ladepeche.fr/article/201...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail