InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Des familles d’accueil pour les jeunes migrants isolés

Des familles d’accueil pour les jeunes migrants isolés

Publié le 3-07-2017

Source : www.lagazettedescommunes.com

Auteur : Géraldine Langlois

« Le département du Nord déploiera en septembre 2017 un nouveau dispositif d’accueil pour les mineurs non accompagnés. Les plus de 16 ans pourront être placés au sein de familles d’accueil bénévoles.

Le Conseil départemental du Nord a voté lundi 3 juillet 2017 une délibération qui offre une alternative à l’accueil des mineurs non accompagnés (MNA) de moins de 16 ans. Il s’agit d’héberger les plus jeunes d’entre eux dans des familles d’accueil bénévoles, a indiqué Doriane Becue, vice-présidente chargée de l’Enfance, de la famille et de la jeunesse, lors d’une conférence de presse, fin juin. Un dispositif qui a été expérimenté dans le Bas-Rhin. « Nous faisons appel à la citoyenneté » des habitants du département, a souligné pour sa part Jean-René Lecerf, président du Conseil départemental.

Recherches de volontaires
Un appel aux familles volontaires sera lancé dans les prochains jours. Le Département est en lien avec des associations caritatives et religieuses déjà engagées auprès des mineurs isolés, a ajouté la vice-présidente. Ensuite, les services de PMI procéderont aux visites des familles afin de leur délivrer, ou non, l’agrément leur permettant d’accueillir des enfants, « comme pour les assistants familiaux », a-t-elle précisé.

Les premiers accueils en famille devraient débuter en septembre. Comme ces jeunes seront accompagnés au titre de la protection de l’enfance, ils seront accompagnés, ainsi que leurs familles d’accueil, par les travailleurs sociaux de l’Aide sociale à l’enfance (ASE). Bénévoles, les familles seront défrayées à hauteur de 380 euros par mois.

Compléments des dispositifs existants
Ce dispositif s’ajoute aux mesures déjà prises pour répondre aux besoins des MNA. Certains sont accueillis dans des maisons d’enfants à caractère social relevant de l’ASE, dont le prix de journée est élevé (170€). Les mineurs de plus de 16 ans et les jeunes majeurs, a précisé Jean-René Lecerf, peuvent être hébergés à travers le dispositif Trajet, géré par deux associations et un établissement public départemental dans des centres répartis sur l’ensemble du territoire et animés par une équipe plus réduite que les foyers de l’ASE. Tous ne l’acceptent pas cependant, notamment du fait de l’éloignement avec le centre administratif lillois. Ce dispositif compte 350 places. Par ailleurs, certains jeunes de 16 à 18 ans plus autonomes se voient proposer des places en appartement.

Bientôt 1300 MNA ?
Au total, estime Doriane Decue, le Nord héberge « un peu plus de 1000 » mineurs isolés, ce qui représente un budget de quelque 30 millions d’euros pour l’année. Une enveloppe quasiment identique à celle que représentait le RSA il y a peu, a souligné Jean-René Lecerf. Or les projections actuelles évaluent à 1300 le nombre de mineurs étrangers isolés dans le département en 2017. Un chiffre en augmentation par rapport à 2016 (930 jeunes) et qui devrait atteindre les 2000 en 2018 si les estimations du conseil départemental se confirment. Une croissance face à laquelle les ouvertures de places ne suffiront pas, selon le président de la collectivité nordiste. »

Voir en ligne : http://www.lagazettedescommunes.com...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail


Contenu inaccessible

Enregistrant une baisse continue des financements publics et privés malgré une activité en hausse incessante depuis des années, la plateforme InfoMIE suspend volontairement pendant une semaine l’accès au centre ressources.

Elle entend ainsi alerter sur sa situation les pouvoirs publics défaillants au regard de la mission de service public rendue et les quelques 60 000 visiteurs mensuels.

Depuis deux ans, InfoMIE a développé de nouvelles activités pour répondre aux demandes croissantes des acteurs, dont les pouvoirs publics, accompagnant ces enfants particulièrement vulnérables, appelés mineurs isolés étrangers ou MNA. Elle apporte une information objective, exhaustive et de qualité au nombre croissant d’acteurs confrontés à cette thématique, grâce au travail de son unique coordinatrice. Cela ne suffit plus.

Si cette situation vous préoccupe vous pouvez au choix et de manière cumulative :
Faire un don en ligne

  • Faire un don
    ou par chèque à l’ordre d’infoMIE, à envoyer à
    InfoMIE, 22 rue Corvisart, 75013 Paris
  • Relayer cette information sur les réseaux sociaux

Merci de votre soutien