InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Bordeaux : suite au décès d’un mineur isolé, un collectif met en cause (...)

Bordeaux : suite au décès d’un mineur isolé, un collectif met en cause l’État

Publié le 28-07-2017

Source : www.sudouest.fr

« Le jeune homme de 15 ans d’origine ivoirienne avait été retrouvé mort, le 2 mai dernier, sur le parking de l’hôpital Pellegrin

Le lundi 2 mai, un homme a été retrouvé mort sur le parking du personnel de l’hôpital Pellegrin. Son âge avait été estimé à 20 ans. Dans une lettre à destination du préfet, publiée en début de semaine, un collectif bordelais (qui regroupe le Collectif de soutien aux mineurs étrangers isolés, la Ligue des droits de l’homme ou encore le syndicat Sud santé sociaux) affirme qu’il s’agit d’un mineur isolé. Le parquet confirme qu’il s’agit d’un ressortissant ivoirien âgé de 15 ans.

L’État mis en cause

Le collectif pointe des manquements des services de l’État. Le jeune homme, prénommé Souleyman, aurait sollicité les travailleurs sociaux dans la nuit du 1er au 2 mai. Confrontés à des mineurs non accompagnés (MNA), c’est-à-dire des étrangers de moins de 18 ans séparés de leurs deux parents, les agents les orientent normalement vers le Service d’accueil et d’évaluation des mineurs non accompagnés. Problème : le soir et le week-end, l’institution est fermée. Sans réelle solution, les agents renvoient ces mineurs vers les forces de police. Ils l’ont fait ce soir-là. Rien ne prouve que le jeune se soit effectivement présenté au commissariat. Les signataires de la lettre font, par contre, état de cinq refus de prise en charge de mineurs isolés au commissariat de Bordeaux, entre avril et juillet.

Le préfet répond

Pour le préfet Pierre Dartout, les services de l’État ne sont pas responsables. « L’accueil provisoire d’urgence des mineurs isolés étrangers relève exclusivement de l’aide sociale à l’enfance gérée par le Conseil départemental. » Il poursuit : « Si l’étranger mineur isolé n’est pas victime d’infractions pénales ou en situation de danger, il ne revient pas aux services de police ou de gendarmerie d’assurer sa prise en charge et son accueil. » »

Voir en ligne : http://www.sudouest.fr/2017/07/28/s...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail