InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > L’Etat s’engage sur une prise en charge financière des mineurs non (...)

L’Etat s’engage sur une prise en charge financière des mineurs non accompagnés

Publié le 18-09-2017

Source : www.lemonde.fr

Auteur : Le Monde avec AFP

« L’Etat va donner un coup de pouce à l’enveloppe budgétaire prévue pour les « mineurs non accompagnés », arrivés en France, dont le nombre a fortement augmenté ces dernières années.

Les ministres de la justice, Nicole Belloubet, et de la santé, Agnès Buzyn, ont annoncé par un communiqué lundi 18 septembre un « abondement budgétaire de 6,5 millions d’euros en 2017 » consacré au « remboursement par l’Etat aux départements de la période d’évaluation » des conditions des mineurs non accompagnés arrivés en France.

Conformément aux engagements du précédent gouvernement, les départements recevront aussi « 30 % du coût correspondant à la prise en charge des mineurs non accompagnés supplémentaires » en 2017, ont annoncé les deux ministres lors d’une réunion vendredi avec « des conseils départementaux, des magistrats et associations concernées ».

Ces jeunes relèvent, comme tous les mineurs, de l’aide sociale à l’enfance, et donc des départements. Mais leur nombre est passé « de 4 000 arrivées en 2012 à 16 000 en 2016 », avait dit au début de septembre Emmanuel Macron. Prenant acte de la « charge croissante » sur les conseils départementaux, le président de la République avait alors demandé au gouvernement des propositions « d’ici la fin de l’année » pour « revoir complètement la question de l’accueil et de l’accompagnement de ces mineurs ».

Concertation avec les départements

Mmes Belloubet et Buzyn ont annoncé l’ouverture d’une « phase de concertation » avec les départements. Plusieurs axes se dégagent pour définir un plan d’action au début de 2018, notamment autour de la phase d’évaluation et de mise à l’abri et de la « limitation des réévaluations de minorité » (lorsque des personnes évaluées majeures demandent à ce que leur dossier soit repris, un processus long qui laisse souvent les jeunes dans un entre-deux pour leur accueil).

Mais la concertation se penchera aussi sur la « lutte contre les trafics de migrants » et sur « le dispositif de sortie de l’aide sociale à l’enfance », selon le communiqué interministériel. Des « expérimentations » visant à « améliorer la prise en charge et harmoniser les procédures d’évaluation », qui varient d’un département à l’autre, seront mises en place en 2018. »

Voir en ligne : http://www.lemonde.fr/societe/artic...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail


Contenu inaccessible

Enregistrant une baisse continue des financements publics et privés malgré une activité en hausse incessante depuis des années, la plateforme InfoMIE suspend volontairement pendant une semaine l’accès au centre ressources.

Elle entend ainsi alerter sur sa situation les pouvoirs publics défaillants au regard de la mission de service public rendue et les quelques 60 000 visiteurs mensuels.

Depuis deux ans, InfoMIE a développé de nouvelles activités pour répondre aux demandes croissantes des acteurs, dont les pouvoirs publics, accompagnant ces enfants particulièrement vulnérables, appelés mineurs isolés étrangers ou MNA. Elle apporte une information objective, exhaustive et de qualité au nombre croissant d’acteurs confrontés à cette thématique, grâce au travail de son unique coordinatrice. Cela ne suffit plus.

Si cette situation vous préoccupe vous pouvez au choix et de manière cumulative :
Faire un don en ligne

  • Faire un don
    ou par chèque à l’ordre d’infoMIE, à envoyer à
    InfoMIE, 22 rue Corvisart, 75013 Paris
  • Relayer cette information sur les réseaux sociaux

Merci de votre soutien