InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Comment se mobiliser à Strasbourg pour aider les migrants

Comment se mobiliser à Strasbourg pour aider les migrants

Publié le 17-11-2017

Source : www.rue89strasbourg.com

Auteur : Par Claire Gandanger

« En 2015, Strasbourg se mobilisait pour accueillir des réfugiés. Depuis, devant la frilosité de la France, le soufflet médiatique est retombé. Mais pas pour tout le monde. Tour d’horizon des initiatives locales actives pour soutenir les migrants.

En septembre 2015, la photo du petit Aylan retrouvé mort sur une plage grecque a créé une vague d’émotion intense à Strasbourg comme ailleurs en Europe. La Ville s’était déclarée prête à accueillir des réfugiés et avait ouvert un numéro vert pour centraliser les propositions d’aide des Strasbourgeois. Mais face à la réserve de la France à accorder des visas aux candidats à l’exil, les migrants ne sont jamais arrivés.

« Il y avait une forte mobilisation potentielle des citoyens, mais il n’y avait pas les réfugiés », confirme Marie-Dominique Dreyssé, adjointe au maire (EELV) en charge de l’action sociale. Le numéro dédié a fermé au bout de six mois. Depuis, la société civile strasbourgeoise s’est organisée sans l’aide de la mairie. Tout d’horizon des associations qui ont besoin de tous.

Accueillir un jeune chez soi

Le Foyer Notre-Dame. Le but du réseau d’accueil solidaire, lancé au printemps par le département du Bas-Rhin, est d’intégrer de jeunes mineurs étrangers isolés dans des familles alsaciennes. L’association le Foyer Notre-Dame coordonne le dispositif. Dans ses locaux du centre-ville, une équipe d’éducateurs s’occupe sur un étage dédié de six adolescents à la fois pour une période de quelques mois afin de les acclimater à la vie en France. Les jeunes sont progressivement confiés aux familles volontaires, après un travail « d’apparentement. »

Si les premiers adolescents ont déjà trouvé des familles, l’association en cherche de nouvelles pour ceux qui vont suivre. L’équipe du Foyer Notre-Dame accompagne ces volontaires tout au long de la prise en charge du jeune, qui peut durer entre un et trois ans. Le Département verse une somme mensuelle de 373 euros aux accueillants pour les frais du jeune, auxquels s’ajoute un peu d’argent de poche et un budget vêtements pour le mineur ainsi que la prise en charge d’un sport, d’une activité de loisirs et d’éventuelles colonies de vacances ou séjours en centre de loisirs.

Si tous les volontaires ne peuvent pas s’engager à long terme dans un tel accueil, les personnes ressources sont aussi les bienvenues pour accueillir un jeune le temps d’un week-end d’évasion, leur proposer des sorties, des sensibilisations à leurs passions ou proposer toutes sortes de compétences qui pourrait enrichir le jeune et l’insérer dans la société française.

Le Foyer Notre-Dame héberge aussi le Service d’accueil des mineurs isolés (Sami) qui accueille une quarantaine de jeunes nouveaux arrivants en France à la fois pour évaluer leur situation avant de les orienter vers les dispositifs sociaux. L’équipe du Sami est aussi à la recherche de bénévoles prêts à proposer des activités ou du soutien scolaire aux jeunes. »

Voir en ligne : http://www.rue89strasbourg.com/comm...

Coordonnées

Association InfoMIE
22, rue Corvisart - 75013 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail