InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Accueil des mineurs étrangers : le département des Landes interpelle le (...)

Accueil des mineurs étrangers : le département des Landes interpelle le Premier ministre

Publié le 11-02-2018

Source : www.francebleu.fr

Auteur : Par Maëlle Robert, France Bleu Gascogne et France Bleu

« Xavier Fortinon a écrit au Premier ministre pour demander à l’Etat d’aider les départements à prendre en charge les migrants mineurs isolés. Dans les Landes, leur nombre a fortement augmenté cet hiver, ce qui représente une hausse inédite des dépenses sociales.

"C’est dans nos missions d’accueillir les migrants mineurs et on tient à ce que les Landes restent une terre d’accueil, mais compte tenu de l’afflux, on veut que l’Etat prenne ses responsabilités", affirme le président du Conseil départemental, Xavier Fortinon.

Dans un courrier adressé fin janvier au Premier ministre et également signé des présidents des autres départements socialistes de Nouvelle-Aquitaine (Gironde, Dordogne, Lot-et-Garonne, Haute-Vienne), il demande à l’Etat de soutenir les départements, qui ont chacun obligation d’héberger, de nourrir et d’accompagner les migrants mineurs qui arrivent sur leur territoire.

Dans les Landes, leur nombre a fortement augmenté cet hiver, comme vous le révélait France Bleu Gascogne : il est passé d’une petite vingtaine au mois d’octobre à plus de 80 au mois de décembre. Des mineurs venus de pays d’Afrique de l’Ouest (Mali, Guinée...) ou d’Afghanistan, fuyant la guerre ou la misère.

230 migrants mineurs
Si prendre en charge ces jeunes jusqu’à leur majorité est une "évidence", pour les services Landais, cela a aussi un coût : à peu près 45 000 euros par an et par mineur. "On est sur des budgets qui ne font que progresser, ils dépassent les cinq millions d’euros aujourd’hui, reprend Xavier Fortinon. L’Etat ne peut pas nous demander à nous, départements, de réduire nos dépenses et en même temps, d’assumer des charges qui sont de plus en plus lourdes."

Il attend donc un geste de l’Etat. Le gouvernement devrait annoncer des mesures le 15 février prochain. En attendant, Xavier Fortinon ainsi qu’une délégation d’élus, dont le député Boris Vallaud, les sénateurs Eric Kerrouche et Monique Lubin, ont visité ce samedi un foyer pour mineurs à Saint-Sever, où vivent quatre jeunes migrants.

Aujourd’hui, le Conseil départemental accueille 230 migrants mineurs dans les Landes. »

Voir en ligne : https://www.francebleu.fr/infos/soc...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail