InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > "Les mineurs sortent de prison sans formation et sans suivi, en contact (...)

"Les mineurs sortent de prison sans formation et sans suivi, en contact avec la délinquance"

Publié le 24-06-2018

Source : L’Obs

Auteur : Mathieu Delahousse

Extraits :

« Adeline Hazan, magistrate à la tête du contrôle général des lieux de privation de liberté, s’alarme de la situation des mineurs dans les prisons françaises.

Le nombre de détenus a atteint un nouveau record le 1er mai dernier, avec 70.633 personnes incarcérées. La gestion des détenus radicalisés reste très problématique. Tout décidément semble montrer que les prisons françaises demeurent une poudrière. Est-ce votre constat ?

Plusieurs phénomènes sont à mes yeux particulièrement préoccupants. Deux indicateurs appellent notamment notre attention. Il s’agit évidemment de la surpopulation. Le taux d’occupation dans les maisons d’arrêt est en moyenne de 140%, avec des pics de 200% dans toutes les maisons d’arrêt d’Ile-de-France et outre-mer, avec des matelas au sol dans la quasi-totalité des maisons d’arrêt et une évolution que rien ne semble devoir améliorer. Ce sont des chiffres impressionnants.

Mais à l’intérieur de cet ensemble de 70.633 détenus, je me préoccupe de la hausse du nombre des mineurs incarcérés, au nombre désormais de 869. A l’intérieur de cet ensemble, il faut encore se préoccuper de la hausse du nombre de mineurs non accompagnés.

Depuis le début de l’année, nos contrôleurs ont visité plusieurs établissements pour mineurs. Ils ont constaté que la moitié des jeunes détenus qui s’y trouvent sont là pour des délits de faible intensité, comme des vols de scooters, et surtout sont des délinquants primaires, c’est-à-dire qu’il s’agit de leurs premiers faits.

A quoi attribuer ce phénomène ?

La cause est sans doute à chercher du côté des magistrats qui se trouvent démunis face à ces mineurs non accompagnés. Les juges pensent protéger ces jeunes isolés pour lesquels il est presque toujours impossible de trouver des foyers mais le résultat n’est guère réjouissant au bout du compte : ces mineurs non accompagnés sortent sans formation, sans parcours fléché et sans suivi. Ils se retrouvent exactement dans la situation dans laquelle ils ont été trouvés et interpellés, en contact avec la délinquance.

(...) »

Voir en ligne : https://www.nouvelobs.com/justice/2...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail