InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Meuse - Mineurs non accompagnés : l’hébergement est saturé

Meuse - Mineurs non accompagnés : l’hébergement est saturé

Publié le 14-08-2018

Source : www.estrepublicain.fr

Auteur : L.M.

Extraits :

« (...)
Visiblement ce phénomène migratoire s’est accentué au fil des semaines : « 50 personnes se prétendant des mineurs non accompagnés (MNA) sont arrivées en Meuse en juillet 2018 soit un doublement par rapport à juin 2018. Au total, ce sont donc 235 jeunes qui se sont présentés depuis le début de l’année 2018. Cette tendance à une très forte augmentation ne se dément pas dans ces premiers jours d’août où se présentent deux à trois personnes par jour. »
Rappelant que « chacun de ces jeunes doit faire l’objet d’une évaluation qui déterminera la réalité de leur statut de mineur », le Département souligne que ces derniers « sont ensuite confiés à la Meuse ou dans d’autres départements selon les règles nationales de régulation de ces flux ».

« L’hébergement ne sera plus garanti »
Pour autant, le département semble débordé : « La très importante mobilisation pour l’hébergement de ces jeunes trouve aujourd’hui ses limites, malgré un effort exceptionnel réalisé par les services départementaux, ses partenaires associatifs, des collectivités et la préfecture. À partir de la mi-août environ, les personnes se prétendant MNA qui se présenteront ne pourront plus faire l’objet d’un accueil dans les conditions actuelles et, si leur accompagnement et l’instruction rapide de l’évaluation de leur situation seront toujours pris en charge, leur hébergement ne sera plus garanti. Cette situation en Meuse rejoint celle constatée dans de très nombreux départements et dans le Grand-Est également, qui ne sont plus en mesure aujourd’hui d’assurer l’hébergement de ces jeunes. »

Pression sur l’État
Confrontée comme d’autres entités « aux conséquences d’une situation internationale qui installe de manière durable des flux migratoires, peu pris en compte d’un point de vue national », la collectivité départementale martèle : « Notre volonté d’assurer notre devoir moral se trouve aujourd’hui remise en cause par un désengagement de l’État sur des promesses d’aider les départements à prendre en charge la phase de l’évaluation qui lui incombe. Il faut ajouter à cela un dispositif d’intimidation budgétaire (la contractualisation) qui a pour effet de sanctionner financièrement les départements sur les dépenses supplémentaires qu’il est tenu d’engager au titre de l’accueil des MNA. »

(...) »

Voir en ligne : https://www.estrepublicain.fr/editi...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail