InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > "Je ne peux pas laisser insulter Poitiers", la mise au point du maire Alain (...)

"Je ne peux pas laisser insulter Poitiers", la mise au point du maire Alain Claeys

Publié le 5-10-2018

Source : France Bleu

Auteur : Isabelle Rivière

Extraits :

« Il est en colère le maire de Poitiers. Depuis l’évacuation du squat la Maison mardi, Alain Claeys fait face aux critiques des internautes sur les réseaux sociaux et aux attaques de l’opposition, l’exhortant à faire plus pour l’accueil des migrants. "On va déjà au-delà de nos compétences", répond-il.

Alain Claeys, le maire de Poitiers, n’a pas l’habitude de donner ce genre de conférence de presse : un rendez-vous en guise de mise au point ou plutôt d’explication de textes, après l’évacuation, mardi, du squat la Maison, créé par un collectif citoyen pour héberger des groupes de migrants mineurs.

(...)

Gare à la récupération politique

Si le maire comprend l’émotion suscitée par cette évacuation, il refuse catégoriquement les attaques de l’opposition, et notamment du Front de gauche. "La gestion des migrants tient de la responsabilité de l’Etat, et du Département pour les mineurs isolés", rappelle l’élu avant d’ajouter que "la ville de Poitiers a toujours eu et continuera à avoir une attitude responsable au-delà de ses compétences".

Nous n’avons pas à rougir sur l’accueil et l’accompagnement des personnes en grande difficulté (...) Je ne peux pas laisser insulter Poitiers ! " - Alain Claeys

Plus que l’ADN de la ville, c’est un réseau d’acteurs et de structures qui travaillent au quotidien sur ces problématiques. Et Le maire d’égrener les chiffres : Poitiers, c’est 1266 places d’hébergements pour des personnes en grande précarité sur les 2060 que compte le département, soit 61%. Pour les demandeurs d’asile, Grand Poitiers concentre 66% des places disponibles.

L’accueil, au-delà des compétences

Au delà des chiffres, en terme de santé, et bien que ce ne soit pas une compétence des municipalités, Alain Claeys rappelle que le Relais Charbonnier, créé initialement pour l’accompagnement des personnes marginalisées suit aujourd’hui 90% de migrants dont la moitié non francophone.

Qu’il y a également un projet de centre d’hébergement d’urgence de la Croix Rouge à la Chauvinerie, à Poitiers ouest. Et qu’en attendant sa construction, les bénéficiaires seront logés par le bailleur social Ekidom aux Couronneries.

(...)

Reste la question des "mijeurs", ces migrants ni majeurs, ni mineurs

Si les solutions d’hébergement existent pour les majeurs, que les mineurs isolés sont pris en charge par l’aide sociale à l’enfance, reste la question des "mijeurs", ces migrants qui ne sont reconnus ni mineurs, ni majeurs et qui ne peuvent être pris en place par ces institutions. Ce sont eux, que le collectif citoyen "La maison" entendait mettre à l’abri dans leur squat d’hébergement collectif. »

Voir en ligne : https://www.francebleu.fr/infos/soc...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail