InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Tours : un centre aux petits soins des grands démunis

Tours : un centre aux petits soins des grands démunis

Publié le 21-11-2018

Source : La Nouvelle République

Auteur : Mariella Esvant

Extraits :

« Depuis 25 ans, le centre de soins Porte ouverte accueille les personnes qui n’ont pas de couverture maladie. Une médecine redoutablement humaine.

Nous avons un système de santé extraordinairement bien fait, mais il ne peut pas couvrir tous les interstices. Depuis le hall d’entrée du Centre de soins Portes ouvertes (CPO), son président Bernard Royer peut les contempler, ces « hors cases », ces « sans droits », qui patientent dans le calme de la salle d’attente. Ils viennent d’Afrique, du Caucase, des confins de l’Asie – 89 % sont étrangers (...).

Une médecine“ économe ”

Dans les cabinets installés sous les étages des immeubles gérés par Val Touraine habitat, dans le quartier du Sanitas, on pratique la médecine générale : « Maladies saisonnières, hypertension, rhumatologie, traumatologie, bobologie, liste Bernard Royer. On voit beaucoup de pathologies respiratoires : ce sont pour beaucoup des gens qui dorment dehors. » Quelques consultations spécialisées sont aussi proposées, notamment de la gynécologie, des soins ORL, ophtalmo, dentaires, infirmiers, ainsi que des entretiens avec une psychologue. Tous les intervenants sont bénévoles, une soixantaine en tout. (...)
Au quotidien, cela se traduit par une orientation des patients vers le réseau de structures auxquelles ils peuvent avoir droit (AME, urgence, maternité, PMI, équipe mobile de psychiatrie précarité…) avec l’aide de l’assistante sociale (elle aussi bénévole) et, le cas échéant, par des examens (radiologie, analyses, etc.) le plus ciblés possible. « En cas de doute, on revoit les gens quelques jours après », complète Michel.
Dans le local à pharmacie, à côté des piles de paracétamol, quelques béquilles, cannes, et même un déambulateur, récupérés ça et là, peuvent dépanner en cas de besoin. Pour passer au-delà de la barrière de la langue – plus de 50 nationalités représentées –, c’est aussi la débrouille. (...) Une médecine sans frontière, ni mondiale, ni sociale.

De plus en plus de mineurs

Par sa vocation d’aide aux plus démunis, le centre de soins Porte ouverte est aussi un thermomètre de la précarité. A l’unisson de Médecins du monde, qui, dans un rapport rendu public le 16 octobre, s’alarmait de l’afflux de mineurs dans ses centres de soins, les bénévoles du CPO de Tours étaient aux premières loges pour constater l’augmentation nette des mineurs non accompagnés. « Leur nombre a presque doublé en deux ans », constate le président du centre, Bernard Royer.
La majorité des consultants qui visitent le centre ont « entre 16 et 40 ans ». (...)

Plus de prévention

Le nombre de patients, qui étaient de 1.600 en 2017, augmente de « 4 à 5 % par an », avec en moyenne la moitié de nouveaux arrivants. Les dossiers médicaux, consignés sur des fiches papiers, sont conservés au moins trois ans après la dernière visite.
Outre les consultations et les soins, le CPO propose de plus en plus de prévention en partenariat avec des structures locales : dépistage de la tuberculose, du VIH, du diabète, vaccination contre la grippe, proposition de frottis et contraception.
 »

Voir en ligne : https://www.lanouvellerepublique.fr...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail