InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > « La moitié des 4.000 mineurs isolés sont de nationalité française » : les (...)

« La moitié des 4.000 mineurs isolés sont de nationalité française » : les 3èmes rencontres sur la protection de l’Enfance sont lancées

Publié le 28-11-2018

Source : Le JDM

Auteur : Anne Perzo-Lafond

Extraits :

«  Lancement des Rencontres territoriales de la protection de l’enfance dans un amphithéâtre plein au CUFR de Dembéni ce mardi 27 novembre. « J’entends de la part des participants que c’est une réussite, tant mieux, cela fait plusieurs mois que nous y travaillons », nous rapportait Issa Issa Abdou, 4ème vice-président du conseil départemental, qui avait souhaité transposer à Mayotte ces rencontres qu’il avait vécues en Guyane il y a deux ans.

« La France n’est pas assez riche de sa jeunesse pour se permettre de la sacrifier », introduisait Laurent Sabatier, président du Tribunal de Grande Instance (TGI) de Mamoudzou. Souvent accusée de ne pas en faire assez sur le traitement judiciaire des mineurs, la justice n’arrive qu’en aval, rappelait le magistrat, « la protection de l’enfance en danger est le premier niveau de prévention de la délinquance (…), l’intervention du juge doit être provisoire, c’est un passeur de relais. Le jeune doit ensuite réintégrer le contrat social, sous réserve qu’on lui offre une logique de vie. »

Tout dépend du milieu de vie global du jeune enfant, le schéma de la famille en situation de précarité était largement commenté par la suite. C’est en tout cas la compétence du Conseil départemental que de s’assurer de l’accompagnement social de l’enfant, comme le projetait son président Soibahadine Ibrahim Ramadani : « L’aide sociale à l’enfance (ASE), c’est le défi de Mayotte pour les 20 prochaines années. » (...)

470 enfants nés de mères mineures

(...) On apprenait qu’en 2017, sur 9.800 naissances, 470 enfants étaient nés de mères mineures, dont 120 avaient moins de 16 ans. (...)

Sur les 3.900 mineurs isolés recensés par l’INSEE en 2012, la moitié sont de nationalité française, et, fait inquiétant, « un quart ont moins de 6 ans ». Si 2.600 vivent peu ou prou avec un membre de la famille, 1.000 peuvent indiquer un adulte référent, 380 vivent sans adultes, dont 200 tout seuls. (...)

La coopération pour rapprocher les enfants de leurs familles

Le contexte mahorais évoqués par Antoissi Abdou-Lihariti, Soula Saïd Souffou, Jamel Mekkaoui et Liliane Vallois
Pour les invités extérieur, la touche historique et géopolitique était donnée par Soula Saïd-Souffou, l’actif DGS d’Acoua et écrivain (...). Il appelait donc à « dépasser le différend territorial », pour se lancer dans la coopération régionale, « en établissant une relation de confiance avec les acteurs infra-étatiques de la région. » Et à Mayotte, à anticiper les politiques publiques, actuellement déficientes en santé, éducation et logement, « nous serons 500.000 habitants à l’horizon 2050, selon l’INSEE. »

Si la politique de protection de l’enfance est encore sous-dimensionnée à Mayotte, Antoissi Abdou-Lihariti, directeur de l’ASE, expliquait le rattrapage en cours (...) Et en perspective, deux appels à projets en cours pour 2 Maisons d’Enfants à Caractère Social, et pour la prévention spécialisée, une prise en charge en cours pour des jeunes majeurs, le déploiement de structures d’accueil pour de jeunes mères, etc. (...).  »

Voir en ligne : https://lejournaldemayotte.yt/la-mo...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail