InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Aluisio, arrivé en France à 14 ans et menacé d’expulsion faute de pouvoir faire (...)

Aluisio, arrivé en France à 14 ans et menacé d’expulsion faute de pouvoir faire reconnaître son identité

Publié le 29-11-2018

Source : BFM TV

Auteur : Justine Chevalier

Extraits :

«  Le tribunal administratif de Marseille a prononcé la semaine dernière une obligation de quitter le territoire français à l’encontre d’Aluisio Cunda Quindai, un jeune Angolais qui vient de fêter ses 18 ans. Arrivé à l’âge de 14 ans en France, le jeune homme est parfaitement intégré. Ses proches se mobilisent.

(...) A cette époque, ses parents l’envoient en France pour le sauver d’une vendetta dans laquelle ont été tués son frère et sa soeur. Afin de lui éviter une fin tragique, on fournit à l’adolescent de 14 ans un passeport au nom d’une personne majeure. Arrivé à Lyon, puis à Saint-Etienne, il devait être pris en charge par une connaissance de la famille, payée semble-t-il, mais l’enfant se retrouve seul.

Scolarisé au collège

Ses premiers ennuis avec l’administration et la justice vont alors débuter. De bonne foi, Aluisio Cunda Quindai se rend dans un commissariat. Présentant alors son acte de naissance datée du 15 novembre 2005, il est placé dans un foyer d’aide à l’enfance à Marseille, puis dans un autre près de Arles, où il est scolarisé en classe de 4e dans une section pour les étrangers. (...)

Placé en garde à vue, la justice le déclare majeur à la suite de tests osseux et prononce une première OQTF. On le condamne également à 49.000 euros d’amende et une peine de prison de deux mois avec sursis pour usurpation d’identité. (...)

Rencontre avec le ministre de l’Education

"Dès sa première année au collège, il a été récompensé pour ses résultats", note la professeure. Au fil des ans, Aluisio Cunda Quindai a appris à maîtriser parfaitement le Français. L’an dernier, il est élu délégué de classe, cette année, il est désigné par ses camarades pour représenter l’ensemble des élèves au conseil de discipline du collège. Ses notes sont brillantes. C’est d’ailleurs ce qui est inscrit sur ses bulletins scolaires. Croyant, l’adolescent s’implique également dans des oeuvres sociales et devient bénévole pour la Croix-Rouge. Le 5 novembre dernier, le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, lui remet d’ailleurs en main propre un diplôme de premiers secours pour saluer son engagement.

Ce joli parcours, qu’Aluisio Cunda Quindai rêve de voir couronné par l’obtention du Bac, est pourtant lourdement ébranlé par un contrôle de police qui remonte au mois d’août dernier. (...)

La préfecture des Bouches-du-Rhône doit revoir son dossier. Aluisio, soutenu par ses familles et le corps professoral, fourni une multitude de documents, prouvant sa bonne intégration et son parcours scolaire. L’administration fournit un document d’identité provisoire mais au nom du passeport utilisé pour entrer sur le territoire. La semaine dernière, la justice a une nouvelle fois tranché : Aluisio Cunda Quindai a fraudé l’Etat et n’a pas donné de preuves d’intégration.

Preuve de l’incohérence de la situation : l’ambassade d’Angola en France a conseillé au jeune homme d’accepter l’identité inscrite sur le passeport, afin de faire une demande d’asile. Problème, ce dernier est poursuivi par la justice pour d’autres faits. L’avocate d’Aluisio va porter un recours d’ici un délai d’un mois.  »

Voir en ligne : https://www.bfmtv.com/societe/aluis...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail