InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > L’ADEPAPE 31, une association d’anciens enfants placés qui prend le relais de (...)

L’ADEPAPE 31, une association d’anciens enfants placés qui prend le relais de la protection de l’enfance

Publié le 14-02-2019

Source : Le Journal Toulousain

Extraits :

«  Les mesures de protection de l’enfance prennent fin aux 18 ans des bénéficiaires. Délaissés par les institutions qui les ont recueillies, ces jeunes majeurs se retrouvent dans une situation précaire qui peut les mener à la rue. L’Adepape 31 leur offre le soutien que l’on trouve normalement auprès de sa famille.

L’Association départementale d’entraide des personnes accueillies en Protection de l’enfance de Haute-Garonne (Adepape 31) est une organisation fondée il y a plus de 80 ans par d’anciens enfants pupilles de l’État. Des « enfants de la Ddass », comme ils se nomment eux-mêmes, qui ont eu la chance de s’en sortir et souhaitent accompagner à leur tour les jeunes majeurs quand ils perdent, parfois brutalement, le droit aux mesures de protection de l’Aide sociale à l’enfance (ASE).

« Il y a un manque de préparation à la transition. On ne peut pas dire à des enfants, du jour au lendemain : “Maintenant tu as 18 ans donc tu es autonome” », déplore Claude Le Merrer, vice-président de l’association et lui-même ancien pupille. (...)

« L’Adepape est un lieu de résilience incroyable »

Coup de pouce pour accéder à un logement, complément de bourses pour les études, banque alimentaire, financement du permis de conduire ou de soins médicaux, les champs d’action sont nombreux. Les relations humaines sont au cœur de ce projet solidaire qui revendique apporter le même soutien qu’une famille. « Nous ne sommes pas un service de l’ASE mais une association d’entraide. Les bénéficiaires ont notre numéro de téléphone personnel. La porte ne se ferme jamais », assure le bénévole.

Trois jours par semaine, une permanence offre la possibilité à des jeunes en difficulté, sur simple présentation d’un document attestant de leur parcours au sein de l’ASE, de trouver une oreille attentive et compréhensive. « Nous ne sommes pas dans le jugement. Le but est de retrouver l’estime de soi. C’est un lieu de résilience incroyable », insiste Claude Le Merrer.  »

Voir en ligne : https://www.lejournaltoulousain.fr/...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail