InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Le retour au pays des exilés ghanéens

Le retour au pays des exilés ghanéens

Publié le 15-02-2019

Source : Info Migrants

Auteurs : Marco Wolter et Marion MacGregor

Extraits :

«  Plus d’un millier de Ghanéens sont rentrés au Ghana depuis 2017 avec l’aide d’un programme de l’Organisation internationale pour les migrations. L’ambition de l’OIM est de permettre un retour "avec dignité" et de proposer un soutien à la réintégration.

Chaque année, des milliers de Ghanéens décident de tout quitter et se lancent dans la dangereuse traversée du Sahara pour tenter de rejoindre la Libye, dernière étape avant la traversée de la mer Méditerranée. Mais des centaines d’entre eux meurent sur cette route, le plus souvent "de faim, de déshydratation, d’abus physiques et de maladies", selon Joel Millman, un porte parole de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). (...)

Trouver un emploi

Une fois arrivés au Ghana, l’OIM remet une somme à ceux qui sont rentrés pour couvrir leurs besoins immédiats. Elle propose également une aide à la réintégration, comme des séances de conseil, du soutien scolaire, ou encore une assistance psychologique et médicale. Selon l’agence de l’ONU, 556 personnes se sont déjà inscrites au programme de réintégration. (...)

Un autre défi du retour est aussi de retisser les liens avec ses proches et ses amis qu’on a laissé derrière soi.

Le projet s’inscrit dans le cadre d’une initiative conjointe entre l’OIM et l’UE pour la protection et la réintégration des migrants. 26 pays africains y sont associés et collaborent. D’après l’OIM, 58 000 personnes qui s’étaient lancées sur les routes migratoires d’Afrique sont rentrés chez eux en sécurité.

"Permettre un retour sûr et digne de plus d’un millier de Ghanéens, dont beaucoup se trouvaient en prison, est un accomplissement de taille", affirme Sylvia Lopez-Ekra, chef de mission de l’OIM au Ghana. Elle concède néanmoins que "beaucoup reste à faire pour une intégration réussie de ces migrants au Ghana".

Les raisons du retour

L’une des missions de l’OIM est de faire le tour des centres de détention en Libye, afin d’expliquer aux migrants enfermés qu’il existe une possibilité de rentrer chez eux via le programme de retour volontaire de l’organisation internationale.

Ce programme s’adresse également à ceux dont la demande d’asile a été rejetée dans le pays d’accueil, à ceux qui ont décidé d’abandonner leurs démarches, qui ont été victimes de trafic humain, qui se retrouvent en situation de vulnérabilité dont les mineurs non accompagnés, mais aussi ceux qui n’ont plus les moyens financiers de poursuivre leur route.  »

Voir en ligne : https://www.infomigrants.net/fr/pos...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail