InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > A Chrétiens Migrants, une porte toujours ouverte

A Chrétiens Migrants, une porte toujours ouverte

Publié le 16-03-2019

Source : La Nouvelle République

Auteure : Vanina LE GALL

Extraits :

« Plus de vingt ans que l’association se bat pour accueillir, sans condition, tous les étrangers. A Chrétiens Migrants, les bénévoles défendent les droits au séjour, à l’hébergement, au logement, au travail, aux soins et, pour les mineurs, à celui de la scolarisation. (...)
A quelques minutes du début de l’assemblée générale jeudi soir, ils s’interrogeaient encore sur le sort de cette famille tchétchène qui dort depuis plusieurs jours dans la salle d’accueil de l’association et de cette autre migrante, handicapée, guinéenne, pour qui tous les recours ont été épuisés.
Où est-elle ? « Planquée dans une famille, pour ne pas être à la rue », explique Frédérique Poulain, présidente de l’association. Une solution temporaire, transitoire. Un cas qui s’ajoute à tous les autres.
Frédérique Poulain et Louis Barrault, qui se charge de la communication, dresse un bilan guère réjouissant de la situation de ces migrants en situation de handicap notamment : « On a tapé à toutes les portes. On fait face. Ce sont les bénévoles qui pallient l’urgence. »
Autre interrogation du moment : la fin du plan hiver de l’hébergement d’urgence, le 31 mars. « Cinquante places vont être fermées. Il faudrait les pérenniser », explique l’association qui, pour la première fois en 2018, a été conviée à la présentation du dispositif par la Direction départementale de la cohésion sociale : « Il y a une coopération sérieuse. »
Le dossier épineux de l’année écoulée est sans conteste celui lié aux mineurs non accompagnés. Le conseil départemental en a accueilli 1.875. Les bénévoles en ont accueilli 800 : « Le conseil départemental n’est pas capable d’ouvrir le dialogue. Alors, les citoyens s’organisent. »
Et les associations se structurent, imaginent des « réquisitions d’initiative citoyenne ». Pas moins de cinq en Indre-et-Loire l’an dernier : à l’église Libert, à Saint-Pierre-des-Corps, à l’ancien Clous de Tours, dans le square André-Theuriet et au Plan B, rue Deslandes pour lequel une mesure d’expulsion est désormais enclenchée (lire la NR d’hier). « Nous sommes désormais un mouvement social de défense des étrangers », insiste Louis Barrault.
L’ouverture d’une structure de premier accueil des demandeurs d’asile (Spada) serait actuellement à l’étude pour remplacer la plateforme d’accueil des demandeurs d’asile (Pada) qui, à Tours, ne se charge que des dossiers. Pour les douches, les bagages, c’est toujours à Chrétiens Migrants que l’on vient frapper…
 »

Voir en ligne : https://www.lanouvellerepublique.fr...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail