InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Paris : le dispositif des « maraudes mixtes » fait école

Paris : le dispositif des « maraudes mixtes » fait école

Publié le 31-03-2019

Source : Le Parisien

Auteur : Mélanie Costa

Extraits :

«  Initiées par Dominique Versini, adjointe à la maire de Paris, ces maraudes permettent de sortir les enfants de la rue. Elles vont être généralisées dans 16 départements.

(...)

Dans le cadre de la Stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté annoncée par le président Emmanuel Macron, « ce dispositif sera généralisé sur 16 départements, dont Paris, la Seine-Saint-Denis et le Val-d’Oise », ont déclaré vendredi le ministre Julien Denormandie et les secrétaires d’état Christelle Dubos et Adrien Taquet. L’Etat va investir 10 M€ pour la mise en place de telles maraudes.

En présence d’éducateurs spécialisés

« Nous avons une méthode sociale et humaniste avec une priorité portée au respect des droits fondamentaux des enfants », indique Dominique Versini. « C’est leur intérêt qui prime ». La présence d’éducateurs spécialisés en protection de l’enfance constitue la différence majeure avec les maraudes classiques. L’objectif ? « Ne plus voir d’enfants dormir dans la rue ».

« A Paris, les situations sont très variées. Mais nous rencontrons beaucoup de familles roms, de Roumanie et de Bulgarie », précise l’adjointe. La mendicité des enfants est une des préoccupations principales. Les familles prises en charge sont orientées vers l’Espace Solidarité Insertion de Bonne Nouvelle (IIe), un centre de jour ouvert depuis août 2016.

Une centaine de familles par jour

Deux associations y travaillent : la CASP (centre d’action sociale protestant) et l’OSE (œuvre de secours aux enfants). Ils ont répondu ensemble à l’appel à projets inscrit dans le Pacte parisien de lutte contre l’exclusion de la Ville de Paris. « Nous accueillons une centaine de familles par jour, près de 2000 par mois », précise Francine Kossmann, directrice de l’OSE. Sur place, un lieu d’accueil enfants/parents permet par ailleurs un soutien et un accompagnement à la parentalité. Une première en France.

Cependant, si les familles refusent cette aide, un signalement est fait. « Sur les années 2017 et 2018, nous avons rencontré 500 enfants en situation de rue. 200 d’entre eux ont été signalés à l’aide sociale à l’enfance. Ainsi, 105 ont été placés provisoirement par le parquet des mineurs. Au total, ce ne sont que 17 enfants qui ont été placés à plus long terme », souligne Dominique Versini pour appuyer l’utilité des maraudes parisiennes, qui permettent un maintien des enfants auprès de leurs parents.

Le dispositif est plutôt bien accueilli par les associations. « C’est une bonne chose pour les enfants. Mais nous restons vigilants que cela ne soit pas des mesures de gestion de l’espace public, entraînant une exclusion des personnes vivant dans une situation d’extrême précarité », explique Manon Fillonneau, déléguée générale du Collectif National Droits de l’Homme Romeurope. »

Voir en ligne : http://www.leparisien.fr/paris-75/p...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail