InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Jeune migrant décédé dans la Marne : Le Défenseur des droits critique l’« (...)

Jeune migrant décédé dans la Marne : Le Défenseur des droits critique l’« insuffisance » du dispositif d’accueil du foyer

Publié le 12-04-2019

Source : 20 minutes

Extraits :

« Le Défenseur des droits Jacques Toubon a rendu une décision sévère sur les conditions du décès, en 2017, d’un jeune Malien en foyer à Châlons-en-Champagne, en critiquant l’« insuffisance » du dispositif d’accueil mis en place par le département. « L’encadrement prévu fin 2016-début 2017 était insuffisant » dans le foyer où le jeune Denko Sissoko a été retrouvé mort, sous la fenêtre de sa chambre au huitième étage, le 6 janvier 2017, a-t-il estimé dans une décision anonymisée.

Le parquet de Châlons-en-Champagne avait alors privilégié « l’hypothèse du suicide ». Le garçon, qui disait avoir 17 ans, était en phase d’évaluation de sa minorité et le Réseau Education Sans Frontières (RESF) avait associé son décès à sa peur d’être expulsé de France. (...)

« Inadapté à l’accueil de mineurs »

Le rapport souligne aussi qu’à l’époque du drame, les mineurs « cohabitent avec des majeurs » dans le foyer dont les fenêtres « ne sont pas sécurisées ». « Le foyer Bellevue est inadapté à l’accueil de mineurs », estime le Défenseur des droits.

Jacques Toubon a invité le département « à renforcer la formation de ses personnels en charge de l’évaluation, à l’appréhension des troubles psychiques et des symptômes de stress post-traumatique », et recommandé « l’abandon de la formulation "ne dit pas la vérité" dans les rapports d’évaluation ». Constatant aussi « l’insuffisance de l’accompagnement » lors du passage à la majorité, le Défenseur des droits a rappelé au département que les aides prévues pour les jeunes majeurs « ne sont pas conditionnées à la régularité de leur séjour sur le territoire ».

Cette décision a été saluée par un collectif d’associations pour lequel « le département de la Marne a clairement failli à sa mission de protection de l’enfance ». « Le défaut de sécurité, d’encadrement éducatif et médical mis en évidence par la décision du Défenseur des droits est à l’origine de la mort d’un jeune », ont ajouté ces associations (Cimade, Gisti, LDH, RESF…) dans un communiqué, en jugeant « urgent que les défaillances constatées soient corrigées" afin "qu’un tel drame ne se reproduise pas ». »

Voir en ligne : https://www.20minutes.fr/societe/24...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail