InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Arrivé en Corrèze, un jeune migrant témoigne des difficultés pour obtenir un (...)

Arrivé en Corrèze, un jeune migrant témoigne des difficultés pour obtenir un titre de séjour

Publié le 19-04-2019

Source : La Montagne

Auteur : Julien Bachellerie

Extraits :

«  Né en Guinée Conakry, ce mineur de 17 ans a traversé le désert et réchappé à un naufrage en Méditerranée pour rejoindre la France. Arrivé par hasard en Corrèze, il a placé tous ses espoirs sur cette terre d’accueil et veut croire en l’obtention d’un titre de séjour, que l’administration lui refuse.

Sa vie, Mohamed ne l’imagine pas ailleurs qu’ici, en Corrèze, où loin de chez lui, la Guinée Conakry, il est venu chercher un peu de sécurité et une promesse d’avenir. Mais sa minorité lui est contestée et il doit faire face à une obligation de quitter la France.

(...)

Un long chemin avant de débarquer en Corrèze

Son pays, il l’a fui pour trouver des perspectives d’avenir, quitter les violences dont il porte encore les cicatrices au front. Le récit d’exil qu’il confie ressemble dramatiquement à celui de nombreux migrants. Un long chemin jalonné de peurs, ponctué de drames, mais toujours porté par l’espoir, qu’il entame en août 2017.

(...)

Une fois arrivé enfin en Europe, Mohamed veut poursuivre vers son but, la France. "Depuis l’âge de 5 ans, j’ai appris le français à l’école. A la différence de l’Espagne, je connaissais la langue et ça, c’est très important pour se bâtir une nouvelle vie", poursuit le jeune homme au ton enjoué. Via Irun, il passe en France (...)

« J’ai demandé de l’aide et on m’a conduit à Tulle aux services de l’aide sociale à l’enfance. Pendant deux mois, j’ai été hébergé au Bon accueil, le temps d’avoir des nouvelles de mes demandes de papiers. »

Entre-temps, une photo est prise de son poignet, bien énigmatique pour le jeune Guinéen, qui répond à plusieurs questionnaires. "J’ai fait un test d’évaluation, fourni mon extrait d’acte de naissance, mais on ne m’a pas cru. La préfecture a finalement considéré que j’étais majeur et, puisque ma situation était jugée illégale, m’a envoyé une obligation de quitter le territoire français…"

L’espoir d’une issue favorable au recours

(...)

"J’avais réussi à obtenir une place au CFA pour apprendre le métier de couvreur, avec un maître d’apprentissage qui s’était engagé à me prendre et à m’embaucher dans la foulée. Mais avec cette obligation de partir et le recours que j’ai fait, tout est tombé à l’eau. Mais je continue à y croire. J’ai retrouvé un autre maître de stage. Ce n’est pas un crime ce que je demande : oublier les violences, oublier le naufrage et l’exil et seulement penser à ma vie. Je sais qu’elle sera belle ici."  »

Voir en ligne : https://www.lamontagne.fr/tulle-190...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail