InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Comment la Suisse aide les plus vulnérables en Grèce

Comment la Suisse aide les plus vulnérables en Grèce

Publié le 19-04-2019

Source : Swissinfo

Auteur : Giannis Mavris

Extraits :

«  L’assistance aux migrants est fortement négligée en Grèce. La situation est particulièrement difficile pour les mineurs non-accompagnés. Une organisation humanitaire grecque qui veut inverser cette tendance reçoit le soutien de la Suisse.

(...)

Panagiotis Nikas (...) le fondateur et le directeur de l’organisation non-gouvernementale Zeuxis. Dans cette maison pour jeunes filles, il gère l’un des deux projets de l’ONG. (...) L’anonymat de ce lieu est important, car ceux qui y vivent ne veulent généralement pas être retrouvés.

Quinze femmes en provenance de huit pays ont trouvé refuge dans cette maison. La plupart fuient des violences familiales, d’autres des trafiquants ou des réseaux criminels. Plusieurs ont perdu leurs parents, explique Panagiotis Nikas. Chaque résidente a sa propre histoire. (...) Dans la maison, un soutien médical et psychologique est disponible 24 heures sur 24. Les jeunes femmes ont aussi la possibilité de suivre différentes formations ou de participer à des excursions. Les efforts déployés sont importants, reconnaît Panagiotis Nikas, mais des progrès se font sentir : les résidentes étaient au départ très timides et craintives, elles évoluent maintenant dans une atmosphère devenue familiale.

La Suisse soutient cette démarche à hauteur de 327’900 euros. Depuis la crise des réfugiés de 2015, le Secrétariat d’État aux migrations (SEMLien externe) a investi 3,7 millions de francs suisses dans des projetsLien externe relevant du domaine de l’asile et de la migration en Grèce et en Italie. Des projets menés aussi bien par des organisations internationales que par des ONG locales. (...)

Déficits d’intégration

D’après les statistiques officielles, parmi les 75’000 réfugiés présents en Grèce plus de 3000 sont des mineurs non-accompagnés. En réalité, ils sont sans doute plus nombreux, car beaucoup disparaissent. Avant la crise migratoire, la Grèce avait déjà été réprimandée à plusieurs reprises par l’Union européenne (UE) pour la faiblesse de ses structures d’accueil destinées aux requérants d’asile. (...)

La question de l’intégration est l’un des plus urgents problèmes du pays et un aspect qui n’a pas reçu suffisamment d’attention. L’État grec a longtemps fonctionné uniquement en mode de crise. Durant l’arrivée massive des réfugiés, tout tournait autour de l’hébergement et de l’approvisionnement. Entre-temps, les priorités se sont déplacées vers l’intégration, la scolarisation et la recherche d’emploi.

Il est aussi question de guérir les blessures psychologiques, car même les enfants et les jeunes qui se trouvent en Grèce avec leurs parents ont souvent besoin d’aide. (...)

Le deuxième projet de Zeuxis, un centre de jour, s’adresse à ces jeunes. Il est également soutenu par la Suisse, avec un financement de 472’486 euros en 2018. Des psychologues, des psychiatres, des travailleurs sociaux et des enseignants sont disponibles tous les jours sur place. Deux douzaines de jeunes répartis en deux classes étaient présents lors de notre visite. Certains révisent leur grec, l’autre leur anglais. (...)

Des projets exemplaires

Le directeur de Zeuxis ne sait pas ce que l’avenir réserve à ces deux projets. Il aimerait pouvoir utiliser l’infrastructure disponible dans la maison des filles pour créer dix places supplémentaires. (...)

« Zeuxis signifie connexion, union. Nous voulons ériger un pont entre les enfants et la normalité », soutient Panagiotis Nikas. (...)  »

Voir en ligne : https://www.swissinfo.ch/fre/projet...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail