InfoMIE.net
Centre de Ressources pour les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Emmaüs Gironde exclue d’Emmaüs France

Emmaüs Gironde exclue d’Emmaüs France

Publié le 24-05-2019

Source : Aqui !

Auteur : Romain Béteille

Extraits :

«  Ce jeudi 23 mai, la fédération nationale a voté à l’unanimité (186 voix sur 190) l’exclusion d’Emmaüs Gironde. Si le conflit n’est pas nouveau (il remonte en fait à la dénonciation des conditions d’accueil dans un foyers à Martillac par un collectif d’associations), cette motion pourrait être décisive pour les quelques 320 salariés locaux de l’association, menacés de perdre leur "nom", et donc leurs crédits. Le président d’Emmaüs Gironde, Pascal Lafargue, "conteste tout". Si un administrateur judiciaire doit encore être désigné pour régler le conflit, nous avons tout de même recueilli la réaction de plusieurs salariés après cette annonce.

186 voix pour sur 190. C’est le résultat, ce jeudi, de la motion de défiance votée à l’encontre de l’antenne girondine d’Emmaüs par les membres de la fédération nationale (réunis en assemblée générale à Montreuil, en Seine-Saint-Denis) d’Emmaüs France, soumise par le conseil d’administration. Des salariés ont également voté des motions de défiance (le 17 avril) vis-à-vis du président d’Emmaüs Gironde, Pascal Lafargue, et de son conseil d’administration en demandant leur démission. (...)

Causes et conséquences

Les conséquences d’une telle décision, à priori, sont plutôt établies : Emmaüs Gironde ne pourra plus fonctionner sous le label Emmaüs, ce qui est loin de rassurer les 320 salariés locaux de l’association, qui dépendent en grande partie de financements publics, notamment de ceux fournis par les collectivités territoriales. (...)

Il faut dire que l’alerte a déjà été donnée en novembre 2018. Emmaüs Gironde a en effet été pointé du doigt pour sa mauvaise gestion du centre pour mineurs non-accompagnés de Martillac (géré par Emmaüs depuis le 1er janvier 2018) par un collectif d’associations baptisé MIE (Mineurs Isolés Étrangers) défendant les droits des migrants mineurs entrant sur le département. Ce dernier dénonçait des "conditions de vie insalubres, des chambres sans fenêtre, sans chauffage, à cinq-six jeunes dans 9 m² qui dormiraient parfois à même le sol, des incidents graves relayés avec dépôt de plainte à la gendarmerie : par exemple un jeune, poussé par un membre du personnel, tombé un étage plus bas et un personnel sur les nerfs". Cette dénonciation a poussé Emmaüs France à réagir et à demander une enquête interne et annoncé une procédure visant à exclure l’antenne locale "à titre conservatoire". (...)

Tout contester

Pour autant, la deuxième exclusion prononcée par Emmaüs France "depuis la fondation du mouvement il y a 70 ans" est encore loin d’être définitive : sur l’utilisation du nom, Pascal Lafargue (que nous n’avons pas réussi à joindre) a indiqué à l’AFP qu’Emmaüs Gironde souhaitait "contester et à la fin, ce seront les tribunaux qui trancheront. Nous contestons tout, le fond et la forme. Des voies de recours sont déjà engagées". (...)  »

Voir en ligne : http://www.aqui.fr/societes/emmaus-...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail