InfoMIE.net
Informations sur les Mineurs Isolés Etrangers

Accueil > Actualités MIE > Mineurs étrangers isolés : une enfance volée et traumatique

Mineurs étrangers isolés : une enfance volée et traumatique

Publié le 26-06-2019

Source : L’Union du Cantal

Auteur : P. Olivieri

Extraits :

«  Le Collectif constitué il y a un an à Aurillac pour accompagner les mineurs étrangers isolés s’indigne de la prise en charge de ces enfants dont la minorité est souvent remise en cause. (...)

Daouda a 16 ans, c’est ce que confirme le passeport délivré voilà quelques mois par l’ambassade ivoirienne (...) après un long et douloureux périple depuis son Afrique natale à travers le Mali, la Mauritanie, le détroit de Gibraltar, l’Espagne : un exil qui l’a laissé malade, blessé (tabassé à la frontière espagnole) et traumatisé. “Il était très mal en point physiquement et psychologiquement, il avait passé trois jours dans un train pris au hasard à Bordeaux, sans oser demander ni à boire, ni à manger”, témoigne Cécile, la cinquantaine, membre du Collectif pour les mineurs isolés (1) (...)

Tests osseux “pas fiables”

La cage thoracique enfoncée et tuberculeux, il avait du mal à respirer. Un état dont ne se serait guère préoccupée l’Aide sociale à l’enfance (ASE), dénonce le collectif, qui accompagne une quinzaine de ces jeunes dans leurs démarches administratives, juridiques... : à peine envoyé à la maison d’enfants (Mecs) de Quézac, le service du Conseil départemental s’est empressé de “l’évaluer” : déterminer son âge pour savoir si le garçon était réellement mineur. Auquel cas, sa prise en charge serait de son ressort. “On m’a posé beaucoup de questions, demandé pourquoi je n’avais pas mes papiers... et ils m’ont demandé d’aller faire des tests osseux”, raconte timidement Daouda, dont les nuits sont encore pleines de cauchemars et insomnies. Verdict du test, dont la fiabilité est contestée de longue date par les associations d’aide à ces jeunes mineurs isolés (2) : Daouda aurait 19 ans. Il fait dans la foulée l’objet d’une OQTF, un ordre de quitter le territoire français.

(...)

L’obtention du précieux passeport, authentifié par la Police des frontières, va lui redonner espoir, espoir tout temporaire. Certes, courant avril, le juge des enfants le reconnaît sur cette base officiellement mineur et l’OQTF est cassé dans la foulée par le tribunal de Lyon. Mais l’ASE a contesté la décision du juge, rouvrant les plaies de l’angoisse de Daouda toujours dans l’incertitude quant à son sort.

(...)  »

Voir en ligne : http://lunion-cantal.reussir.fr/act...

Coordonnées

Association InfoMIE
119 rue de Lille - 75 007 Paris

Contact :
Aurélie GUITTON, Coordinatrice

Contact mail